SOCIETY

Violences faites aux femmes : un film pour délier  les langues

Violences faites aux femmes : un film pour délier les langues

23 November 2021
Dans ses missions d’aide aux victimes, 30% des activités de l’association Trait d’Union France Victime sont dédiées aux violences faites aux femmes. Un fléau qui n’épargne pas Saint-Martin… L’association a réalisé un court-métrage sur ce dramatique sujet qui doit vivre, être diffusé sur les différentes plateformes et partagé par le plus grand nombre, pour participer toujours plus à ce que les langues se délient et surtout que les femmes prennent conscience qu’elles ne sont pas seules.
 
Pour l’année 2020, les professionnels ont recensé une augmentation de 24% des violences en général et de 20% des seules violences faites aux femmes. L’association Trait d’Union a rajouté dans ses multiples actions d’accompagnement réalisées par une équipe composée de juristes, de psychologue et de travailleurs sociaux, la réalisation de ce court-métrage, lequel usant d’une mise en scène subtile et toute en suggestion, met au grand jour les différentes formes que la violence faite aux femmes peut recouvrer : violences physiques, sexuelles, financières, administratives. Un film porteur d’un message fort : « Vous n’êtes pas seules ». Entre familles, amis, associations et services de gendarmerie à travers la Maison de Prévention de la Délinquance (MPF), les femmes victimes de violences sous quelque forme que ce soit, doivent bien prendre conscience que ce qu’elles vivent n’est pas la normalité et qu’elles doivent parler et aller vers les différentes instances qui les aideront à sortir des griffes de leur bourreau.
Le court-métrage était officiellement présenté vendredi dernier en préfecture, à quelques jours de la Journée Internationale des violences faites aux femmes qui a lieu chaque année le 25 novembre. Ce fut aussi l’occasion pour le préfet Gouteyron d’indiquer la réactivation du Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance, avec une convocation de l’instance avant la fin de l’année. Le CLSPD verra la création d’un groupe de travail spécifique aux violences faites aux femmes. « Nous souhaitons renforcer tous les moyens qui existent pour lutter contre ce fléau », a commenté Serge Gouteyron.
Le film sera présenté dans les établissements scolaires et diffusé sur les réseaux sociaux. Vous pouvez également le retrouver sur la page Facebook du 97150.
Financé par l’Etat, le court-métrage a été réalisé par Natson pour le compte de Trait d’Union.
 

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.