POLITICS

Législatives : Les candidats se dévoilent peu à peu

Législatives : Les candidats se dévoilent peu à peu

13 May 2022
La date de limite des dépôts des candidatures pour briguer le mandat de député de la circonscription des Iles du Nord, est fixée au vendredi 20 mai, 18 heures. A une semaine de cette échéance, trois candidats ont pour l’heure officiellement annoncé leur candidature : Frantz Gumbs, Claire Guion Firmin et Sabrina Rivère-Bonzom.
Les candidats potentiels ont encore une semaine pour se déclarer officiellement pour ces élections législatives. On se souvient de l’année 2017, où la veille de la clôture des dépôts de candidatures, 8 candidats étaient en lice, et 24 heures plus tard, 5 autres candidats s’étaient déclarés, portant à 13 le nombre final de candidats à briguer le mandat.
 
Frantz Gumbs soutenu par la majorité présidentielle, « Avec Vous »
Frantz Gumbs, 3e vice-président de la nouvelle majorité élue en avril dernier à la tête de la Collectivité, avait annoncé publiquement sa candidature le dimanche 24 avril dernier, à l’occasion d’un rendez-vous convivial organisé par le RSM-A, pour rendre hommage à la population qui lui a fait confiance en portant son vote en sa faveur dans les urnes. « Nous devons être cohérents en ne parlant que d’une seule voix pour Saint-Martin face aux instances nationales. En devenant votre député, avec Louis Mussington président de la COM, Annick Pétrus sénatrice qui fait partie de notre famille et moi-même député à l’assemblée nationale, nous aurons ainsi un socle fort pour défendre d’une seule voix nos intérêts », avait-il clamé.
En milieu de semaine, nous recevions dans les rédactions un communiqué de la majorité présidentielle « Avec Vous », informant des noms des candidats investis et soutenus par la majorité présidentielle en Outre-mer, parmi lesquels le candidat Frantz Gumbs qui a reçu le soutien de la majorité. Pour l’heure, aucun candidat de la circonscription n’a reçu l’investiture « Avec Vous » de la majorité présidentielle.
Pour mémoire, pour les élections législatives de 2017, Frantz Gumbs était inscrit comme suppléant de la candidate Marthe January-Ogoundélé. Cette team répertoriée sans étiquette mais proche du mouvement de l’époque « En Marche ! » du président de la République Emmanuel Macron qui venait d’être élu, avait remporté 10.15% des suffrages au premier tour du scrutin.
 
Claire Guion-Firmin investie par le parti Les Républicains
Mercredi dernier, c’était au tour de Claire Guion-Firmin, actuelle députée pour Saint-Barthélemy et Saint-Martin, de déclarer sa candidature à sa réélection pour briguer un second mandat de députée pour notre circonscription. L’actuelle députée a annoncé « avec fierté et humilité » être candidate à sa réélection et « avoir reçu l’investiture officielle de sa famille politique, le parti Les Républicains ».
Pour mémoire, Claire Guion-Firmin avait en 2017 récupéré l’investiture du parti Les Républicains via le député sortant Daniel Gibbs, devenu président de la Collectivité de Saint-Martin. En 2017, outre le soutien du président Daniel Gibbs, elle avait également reçu le soutien du président de la Collectivité de Saint-Barthélemy, Bruno Magras, mais aussi du sénateur Michel Magras. Elle avait remporté l’élection au second tour pour la circonscription, avec 54.73% des suffrages exprimés, au coude à coude avec Inès Bouchaut-Choisy, qui était alors investie par La République En Marche ! Nous reviendrons plus longuement dans notre prochaine édition sur les annonces faites par l’actuelle députée.
 
Sabrina Rivere-Bonzom, candidate indépendante
Hier soir, Sabrina Rivère-Bonzom, que l’on connaît comme étant la directrice d’Initiative Saint-Martin Active, convoquait la presse pour faire sa déclaration de candidature à la députation, sous le joug d’aucune étiquette. Nous reviendrons dans notre édition de mardi prochain sur cette candidature.
Ce sont pour l’heure les trois candidats à s’être publiquement déclarés. Sans que cela ne soit encore annoncé sur la place, Daniel Gibbs, président de la Collectivité de Saint-Martin entre 2017 et 2022 et député des Iles du Nord entre 2012 et 2017, nous a indiqué par ailleurs avoir pour intention d’être candidat pour ce nouveau mandat de député. Il lui reste encore une semaine pour concrétiser son projet.
 
Inès Bouchaut-Choisy sera aussi en lice
Inès Bouchaut-Choisy qui a un pied à Saint-Barthélemy et un pied à Saint-Martin, élue depuis 2015 à la troisième assemblée constitutionnelle de la République, le Conseil Economique Social et Environnemental (CESE), présidente du Groupe Outre-mer, nous informait hier qu’elle serait également en lice pour cette élection. Elle n’a toutefois pas encore fait de déclaration publique. « En vertu de mon expérience acquise au sein des institutions, de mon investissement, de mon travail sans relâche au sein du CESE, et de ma connaissance acquise aujourd’hui des dossiers et des sujets prégnants pour les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, et après mûre réflexion, j’ai décidé d’aller plus loin en présentant ma candidature pour les prochaines législatives. Ma préoccupation majeure est de prendre à bras-le-corps les préoccupations des populations des Iles du Nord et d’obtenir leur reconnaissance au sein du gouvernement », nous confiait-t-elle. Nous reviendrons dans notre édition de mardi prochain sur cette candidature et sur les récents travaux menés par Inès Bouchaut-Choisy au sein du CESE.
A noter une participation localement en berne pour les élections législatives de 2017 : 23.66% à Saint-Martin et 25.12% à Saint-Barthélemy.
 
A savoir
A Saint-Barthélemy et Saint-Martin, les élections auront lieu les samedis 11 et 18 juin prochains. Les députés sont élus pour 5 ans dans le cadre d’une circonscription formée par plusieurs cantons d’un département, ou la totalité des cantons pour les moins peuplés d’entre eux. La circonscription représentée ici est composée des îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy. Ils sont élus au suffrage universel direct au scrutin uninominal majoritaire à deux tours. Est élu au premier tour le candidat ayant obtenu la majorité absolue des suffrages exprimés, s’ils représentent au moins 25% des électeurs inscrits sur les listes électorales.

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.