VARIOUS FACTS

Enquête et deuil après  le crash d’avion qui a tué 110 personnes

Enquête et deuil après le crash d’avion qui a tué 110 personnes

22 May 2018

L’avion, un boeing 737 qui s’est écrasé peu de temps après son décollage de la Havane, vendredi, a fait 110 victimes. Ce drame est le plus meurtrier sur l'île depuis 30 ans.

En deuil, Cuba a commencé samedi le douloureux travail d'identification des 110 personnes - dont 11 étrangers - tuées dans un accident d'avion la veille et enquêtait sur les raisons du crash, le plus meurtrier sur l'île en près de trente ans. Sur les 113 personnes à bord, seules 3 femmes cubaines ont survécu.

Elles étaient hospitalisées dans un état critique. Selon le ministre des Transports Adel Yzquierdo, 99 Cubains ont péri, ainsi que 6 membres d'équipage mexicains, 3 touristes étrangers - une Mexicaine et un couple argentin - et 2 résidents sahraouis. Cinq enfants sont notamment décédés.

Un deuil officiel de deux jours a été décrété après cet accident, le plus grave depuis 1989, survenu vendredi midi dans un champ près de l'aéroport de La Havane alors que l'appareil se rendait à Holguín, dans l'est de Cuba. On ignorait encore samedi ce qui a provoqué la chute de l'avion peu après son décollage, au moment où il engageait un virage. L’une des deux boîtes noires a été retrouvée et serait dans un état exploitable.

L’autre boîte noire a également été retrouvée. L'avion était loué par la compagnie publique cubaine Cubana de Aviación au Mexicain Global Air, également connu sous le nom de Aerolineas Damojh, sous une formule de « wet lease », qui inclut l'équipage complet, en l'occurrence deux pilotes, trois hôtesses et un technicien.

Fabriqué en 1979, l'avion avait passé sa dernière révision en 2017

Le nouveau président cubain, Miguel Diaz-Canel, a annoncé le lancement d'une enquête. La direction générale de l'aéronautique civile mexicaine a dépêché une équipe de spécialistes pour assister les autorités cubaines et l'avionneur américain Boeing a mis sur pied une équipe technique pour répondre aux éventuels besoins de La Havane. L'appareil était loué depuis « moins d'un mois » par Cubana de Aviación et avait passé sa dernière révision en novembre 2017. Samedi après-midi, quinze victimes avaient déjà été identifiées selon les autorités, qui ont prévenu qu'il faudrait patienter avant d'identifier tous les corps, en grande partie brûlés lors de l'incendie de l'appareil au sol.

Etat préoccupant des trois survivantes

À l'hôpital havanais de Calixto-García, l'état des trois survivantes, âgées de 19, 23 et 39 ans, demeurait préoccupant. « Leur pronostic est réservé », selon le docteur Carlos Martinez, directeur de l'hôpital. Chacune d'elles a subi de graves brûlures et des blessures aux poumons, à l'abdomen, au crâne, ainsi que de nombreuses fractures, notamment au pelvis et aux jambes.

L’une d’entre elles avait repris connaissance samedi. De nombreux gouvernements du monde entier ont manifesté leur solidarité avec La Havane. Cet accident est le plus grave survenu sur l'île depuis le crash en 1989, dans des conditions similaires à La Havane, d'un charter à destination de Milan, dans lequel 115 passagers - dont 113 touristes italiens - avaient été tués, ainsi que 40 Cubains au sol. (Source AFP)

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.