POLITICS

COM/ETAT : Un dialogue renoué et apaisé

COM/ETAT : Un dialogue renoué et apaisé

26 June 2020
La visite de la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, en ce début de semaine, semble bien avoir apaisé les tensions existantes entre la Collectivité et l’Etat. A l’écoute de la population et des élus, la ministre a souhaité rétablir la mission d’accompagnement de l’Etat aux côtés de la Collectivité.
 
Stigmatisées entre autres par le projet de révision du PPRN, les tensions dans les rapports et le dialogue entre la représentation locale de l’Etat et la Collectivité sont montées crescendo depuis près d’une année. En effet, la mise en application par anticipation du PPRN par arrêté préfectoral courant de l’été dernier, malgré la vive contestation de la population et des élus qui s’étaient unanimement exprimés contre ce projet, a attisé les mouvements de protestation, jusqu’aux événements dramatiques d’une crise sociale d’ampleur qui se sont déroulés en fin d’année 2019. Dès janvier 2020, le gouvernement via le ministère des Outre-mer et celui de l’environnement et du développement durable, décidait de dépêcher une mission, la mission Lacroix, dans le but de renouer le dialogue entre les autorités de l’Etat et celles de la Collectivité, mais aussi avec la population. Conduite par Dominique Lacroix, inspecteur général de l’administration, préfet délégué de Saint-Martin et Saint-Barthélemy entre 2007 et 2009, et de Jean-François Desbouis, représentant le Conseil Général de l’Environnement et du Développement Durable (CGEDD), la mission est restée une dizaine de jours sur le territoire et est allée à la rencontre du territoire et de ses habitants. En outre, la mission avait pour objectif de faire des propositions d’aménagement du projet de révision du PPRn qui devaient s’écarter des directives et prendre plus en compte les réalités saint-martinoises. A l’issue de ce travail, un rapport portant des recommandations a été remis le 15 mars dans les ministères concernés. « Tenir compte des spécificités et de l’identité d’un territoire, c’est dans mon ADN ! », a indiqué Annick Girardin lundi dernier lors de la lecture en conférence de presse tenue à Quartier d'Orléans, des 7 recommandations émises par la mission Lacroix pour notre contexte local (lire en pages 4 et 5).
Des recommandations qui satisfont globalement l’exécutif local par la voix de son président Daniel Gibbs qui indiquait à la ministre Girardin que « la Collectivité de Saint-Martin qui partage le souci de l’État d’assurer la protection des populations contre les risques cycloniques en réduisant la vulnérabilité des habitations, est disposée à s’impliquer totalement et loyalement, en liaison avec les services de l’État, dans les travaux de correction du projet de PPRN, pour mettre en œuvre l’ensemble des recommandations du rapport (…)», rappelant que « la concertation avec la population est essentielle et incontournable, ce qui implique, comme le recommande d’ailleurs le rapport, une communication simple, compréhensible et directe (…) ».
La ministre Girardin a donc demandé aux services de l’Etat de relancer les travaux de révision du PPRN. Un nouveau projet devrait être rendu en septembre donnant lieu à une nouvelle enquête publique. Le texte définitif devrait voir le jour à la fin de l’année 2020.
 
 
 

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.