POLITICS

Alternative : Valérie Damaseau en lice pour les élections

Alternative : Valérie Damaseau en lice pour les élections

04 March 2022
Valérie Damaseau après avoir présenté sa liste à Quartier d’Orléans vendredi soir, a officialisé sa candidature devant la presse lundi dernier. Elle est la seule femme tête de liste engagée dans ces élections.
Elle aura attendu le jugement officiel du tribunal pour se lancer à la course électorale mais en respectant le timing qu’elle s’était fixée : vendredi annonce de sa candidature et dépôt de sa liste en préfecture, lundi présentation à la presse … les choses sont lancées et désormais c’est dans les quartiers avec ses colistiers que l’actuelle première vice-présidente de la Collectivité ira à la rencontre de la population. Une double casquette qu’elle assume, indiquant qu’elle a signé en 2017 un contrat de cinq ans avec la population et qu’elle entend bien l’assumer jusqu’au bout.
Sur le choix de refuser les propositions de certains leaders ou de s’allier avec d’autres, pour présenter propre liste, la réponse est claire. Les divergences au sein de l'actuelle mandature et le manque de concertation, notamment politique sur les dossiers importants, ne sont pas dans le mode de fonctionnement de cette sportive qui aime les challenges d’équipe.
 
Alternative : un travail d’équipe avant tout
 
Elle s’est d’ailleurs entourée de fidèles, comme Alex Pierre et Jean-Raymond Benjamin, tous deux issus de la mandature sortante, et respectivement second et quatrième sur sa liste, ou encore Audrey Gil (directrice du Manteau de Saint-Martin), numéro trois de la liste. Bon nombre sont issus de la société civile, de simples citoyens, motivés, qui ont décidé de s’engager. Pour Valérie Damaseau, sa liste est une réponse à l’individualisation de la société et l’objectif annoncé est de regrouper à nouveau ceux qui ont lâché, mais aussi ceux qui sont aujourd’hui en dehors de la politique. Ces colistiers n’étaient pas forcément impliqués dans la vie politique mais beaucoup ont travaillé avec la Collectivité et en connaissent les procédures. Une liste, qu’elle entend bien mener jusqu’au bout, car son objectif est de travailler sur du long terme avec la même équipe en s’appuyant sur trois grands axes : « innover, préserver et transmettre ».
 
Misons sur l’avenir : projection à vingt ans
 
Si le programme d’Alternative sera présenté de manière détaillé le 7 mars prochain, Valérie Damaseau a d’ores et déjà laissé transparaître quelques grandes lignes avec pour crédo une projection sur les vingt années à venir. Dans les projets phares, on retient la mise en place d’un planning familial, l’actualisation et l’adaptation des accords de coopération avec la partie hollandaise, la réforme des statut des conseils de quartiers, l’organisation de networking entre la population et les élus, l’embellissement et l’optimisation des espaces publics, l’amélioration de la prise en charge des publics fragiles, la mise en place d’une navette maritime avec de mini zones d’activités aux embarcadères, la création d’un musée connecté et un jumelage avec une collectivité territoriale d’outre-mer pour la montée en compétence des agents de la Collectivité. En effet, Valérie Damaseau regrette que les programmes mis en place soient des programmes de mandature qui ne tiennent pas compte des réalités du territoire. Elle souhaite que les élus aient une visibilité plus globale et des objectifs vers lesquels tendre. Parmi les points qu’elle défend, ne plus être dépendant de la métropole, faire du social oui mais pas de l’assistanat. Elle concède que si le tourisme reste important, il ne doit pas être la seule priorité … en clair, en réponse aux attentes de la population, les actions mises en place doivent avoir plus de sens. Pas de révolution en vue chez Alternative, mais une progression avec un programme tourné autour de l’humain, du cadre de vie et du nettoyage de l’île.

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.