LOCAL LIFE

Un nouveau feu déclaré ce mercredi à Happy Bay

Un nouveau feu déclaré ce mercredi à Happy Bay

09 May 2019
Mercredi, en fin de matinée, les pompiers ont une nouvelle fois été appelés pour intervenir sur un feu qui s’est déclaré dans l’ancien complexe hôtelier de Happy Bay. Les habitations de Mont Choisy proches du sinistre ont été évacuées par précaution. Les pompiers de la partie hollandaise ont également été appelés en renfort. Le feu a été maîtrisé en début d’après-midi.

Depuis le mois d’avril, les pompiers sont en alerte maximum. « Ce sont plus d’une vingtaine d’incendies qui se sont déclarés sur le territoire », nous indiquait le lieutenant Maes, chef de la caserne de Saint-Martin. Parmi ces feux, il y a eu celui d’impressionnant qui a pris son départ sur les hauteurs de Hope Estate le 19 avril dernier et que les pompiers sont arrivés à circonscrire après plus de 6 heures de bataille avec les flammes. « Ce sont pour la plupart des départs de feux de broussailles qui prennent souvent leur origine dans des imprudences faites par des personnes. Les facteurs de sécheresse accrue ces derniers mois cumulés à de forts vents comme ceux constatés ces dernières semaines amplifient les risques d’incendie », continue  le Lieutenant Maes . En effet, les températures élevées, la sécheresse des sols et de la végétation, forment des éléments propices aux départs de feu. La préfecture et La Collectivité rappellent qu’en cette période de sécheresse, il convient d'être très prudent et invitent la population à éviter l'écobuage et les feux de déchets verts. De même, pour les personnes qui useraient encore de cette sale habitude, les cigarettes sont à proscrire dans les zones sèches et les mégots ne doivent pas être jetés en bordure des routes et des haies ou broussailles. Des précautions d’emploi sont nécessaires pour les barbecues, ils doivent être réalisés sur une aire protégée, à distance de la végétation et avec un moyen d’extinction à proximité. Les brûlages sont proscrits dans les jardins et dans les champs en période de sécheresse. 
Fort heureusement, aucun blessé, ni du côté des sapeurs-pompiers, ni du côté des personnes civiles, n’a été pour l’heure à déplorer. Toutefois, la caserne de Saint-Martin se trouve pour l’heure en sous-effectif et la fatigue, tant physique que psychologique, commence à se faire sentir du côté des soldats du feu, qui ont eu aussi, rappelons-le, à intervenir plusieurs fois ces dernières semaines sur de graves accidents de la circulation où trois jeunes hommes sont décédés.

 

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.