CARIBBEAN

Analyse de la situation sanitaire dans les Caraïbes : la barre des 10 000 cas est franchie

Analyse de la situation sanitaire dans les Caraïbes : la barre des 10 000 cas est franchie

28 April 2020

Le virus continue de se propager dans les  28 îles de la Caraïbe répertoriées dans ce tableau. En l’espace d’une semaine le cap des 10 000 cas a été franchi avec près de 2000 cas supplémentaires et une centaine de nouveaux décès. Malgré tout, il semblerait qu’un petit fléchissement se dessine peu à peu, même si pour les trois premières lignes du tableau les chiffres, avec une  progression certes  moins fulgurante que les semaines passées,  restent tout de même alarmants.

NEW TABLEAU
On avait déjà noté un léger ralentissement lors de notre point hebdomadaire de la semaine dernière. Mais une fois encore, si le nombre de cas semble fléchir entre le mardi et le vendredi, le week-end est pour la seconde fois porteur de mauvaises nouvelles : de nouveaux malades sont déclarés et surtout de nouveaux décès.

La Guadeloupe n’a enregistré qu’un cas supplémentaire mais déplore trois décès sur cette période. A la Martinique, c’est le nombre de cas, douze de plus, qui continue de grimper, mais heureusement sans aucun décès supplémentaire. L’Ile de Montserrat, elle, déplore un premier décès cette semaine.

La plus forte progression du virus est enregistrée au Bahamas, qui passe de la 12ème  à la 9ème place dans le tableau avec vingt cas et deux décès, et Haïti avec 19 cas et trois morts de plus.

Les bonnes nouvelles

Les personnes guéries sont de plus en plus nombreuses, presque 20% des malades, et ce chiffre prend le pas désormais sur le nombre de décès. Certains territoires commencent à voir le bout du tunnel, n’ayant déclaré aucun nouveau malade en une semaine : La Dominique, Curaçao, Saint Kitts et Nevis, Saba et Saint-Martin !

D’autres semblent sorties d’affaire, car après Saint-Barthélemy, Sainte Lucie et Anguilla ne recensent plus aucun cas actif à ce jour.

Plus que jamais, la population de chacun de ces territoires doit donc être vigilante et respecter les mesures de distanciation sociale lorsque cela est possible, ce qui est le cas sur la Friendly Island. C’est à ce prix que le virus sera éradiqué.

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.