EDUCATION

Bac professionnel et CAP hôtellerie-restauration : un véritable "vivier" de recrues locales pour les restaurants

Bac professionnel et CAP hôtellerie-restauration : un véritable "vivier" de recrues locales pour les restaurants

19 novembre 2019
Chaque année, les élèves inscrits en filières professionnelles sont amenés à réaliser des stages pratiques en entreprises. Des temps importants dans la formation qui permettent une confrontation directe avec le monde du travail, et une approche de la réalité du métier pour lequel ils se destinent. Focus sur les élèves de la filière hôtellerie-restauration.

Les métiers de l’hôtellerie et de la restauration sont intimement liés avec la première économie de l’île : le tourisme. Saint-Martin, île touristique par excellence, compte des dizaines de restaurants et de lieux d’hébergement qui représentent de fait des débouchés imparables pour les élèves qui sortent du système scolaire avec en poche un diplôme professionnel en hôtellerie et restauration. Une offre de formation par ailleurs complétée par des formations post-bac, les BTS tourisme et restaurant-hôtellerie, est également proposée aux élèves.
Un véritable vivier local pour les professionnels de la restauration. Pour autant, ces filières de formation à des métiers qualifiants ne sont toujours pas suffisantes en nombre pour répondre à la forte demande des établissements locaux : Ce sont en effet chaque année environ 30 élèves diplômés en cuisine et 20 en service qui sortent de la formation. Des effectifs insuffisants et chaque année, en amont de la saison touristique, les restaurants de l’île doivent faire appel à des centaines de saisonniers en provenance des quatre coins du monde.
 
Totale immersion dans le métier
 
La section hôtellerie-restauration du lycée professionnel de Concordia compte quelque 130 élèves y qui y sont inscrits cette année, dont 70 élèves en bac professionnel (3 ans d’étude après la 3e), 50 élèves en CAP (2 ans d’étude après la classe de 3e) et 10 qui suivent la spécialisation pâtisserie. Cette filière est scindée en deux parties, le service en salle et la cuisine. Jouissant d’un restaurant pédagogique, les élèves sont chaque semaine mis en situation et offrent leurs prestations aux clients qui viennent y déjeuner ou y dîner. Toutefois, pour placer les élèves en totale immersion dans le métier, ces stages pratiques dans des établissements de l’île sont requis, à raison de 2 stages de 4 semaines par année d’études.
 
Une trentaine de restaurants répondent présents à l’appel
 
Les équipes pédagogiques et les élèves sont chaque année en quête de restaurants pour participer au dispositif de formation en acceptant des élèves stagiaires. Des stages qui se concluent par une note d’évaluation dont le poids est important pour l’examen final.
Pour le coordonnateur de la section professionnelles hôtellerie-restauration, Grégory Pigeon, « ces périodes de stages en entreprises sont fondamentales pour nos élèves. Confrontés ainsi à la rigueur d’un service ou de la brigade d’une cuisine, c’est à ce moment-là qu’ils se révèlent. Certains élèves en ressortent plus motivés qu’avant et savent qu’ils ont fait le bon choix de métier, alors que d’autres vont perdre leur motivation. Il est vrai qu’un service de restauration requiert de nombreuses qualités, la rigueur des horaires, la politesse et le contact avec la clientèle, mais également la discipline en respectant le rang de chacun… ».
Les équipes pédagogiques savent chaque année qu’ils peuvent compter sur une trentaine de restaurants, tous genres confondus, qui prennent des élèves en stage. « Et il n’est pas rare que nos élèves soient à la suite de leur stage contactés par l’établissement pour y faire des « extras », les week-ends ou les périodes fastes de fin d’année, par exemple.
Les élèves les plus motivés sont en général recrutés par les restaurants dès leur sortie de l’école. Malheureusement, nous ne sommes pas en mesure de répondre à toute la demande », confie Grégory Pigeon qui lance par ailleurs un appel aux jeunes pour s’inscrire dans cette filière qui offre de nombreux débouchés. Des métiers valorisants qui permettent en outre de travailler dans le monde entier !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.