EDUCATION

L’ovation des 827 élèves du lycée Robert Weinum lors de l’annonce de la victoire  de leurs représentants.
L’ovation des 827 élèves du lycée Robert Weinum lors de l’annonce de la victoire de leurs représentants.

Une incroyable opportunité pour Saint-Martin

13 décembre 2018
Ce sont deux élèves de la Cité Scolaire Robert Weinum qui ont été élus mardi dernier les représentants de l’Académie de Guadeloupe au sein du Conseil National de la Vie Lycéenne (CNVL). Ils seront les porte-paroles des quelque 19 500 lycéens de tous les établissements de l'archipel guadeloupéen auprès du Ministre de l’Education Nationale qu’ils rencontreront à Paris dès lundi prochain.

Le CNVL, plus haute instance nationale de dialogue entre les lycéens et le Ministre de l'Éducation, est constitué de trente-trois membres seulement. Le Ministre peut consulter le CNVL sur les questions relatives au travail scolaire et à la vie matérielle, sociale, culturelle et sportive dans les lycées et les établissements régionaux d'enseignement adapté. Yoan Py, élève de première STMG et Gaëlle Büttner, en classe de seconde viennent d’être élus pour un mandat de deux ans et représenteront l’Académie de Guadeloupe. Une belle réussite dans le contexte que l’on connait.

DES PROFESSIONS DE FOI DANS L’ACTUALITÉ

Les candidats, choisis par les représentants du Conseil Académique de la Vie Scolaire, sont désignés lors d’un scrutin à deux tours. Pour chaque académie sont élus deux titulaires de sexe différent et un suppléant de même sexe pour chaque titulaire. Leurs missions : donner leur avis sur les questions de vie scolaire et échanger sur les grandes questions de la politique éducative.  Deux missions qui ne rebutent pas les nouveaux élus si l’on en juge par les professions de foi qu’ils ont présentées : le harcèlement sous toutes ses formes dans les établissements scolaires pour Yoan et la réforme du baccalauréat pour Gabrielle. Des sujets d’actualités qui leur ont permis d’être en tête lors des deux tours, mais une victoire qui peut aussi être attribuée à une spécificité toute saint-martinoise, et qui a fait la différence, la présentation en français, en anglais et en espagnol.

MOTIVÉS POUR DÉFENDRE LES DROITS DES LYCÉENS

Lors de la réunion avec le Ministre, ils se feront les porte-paroles de tous, notamment sur les revendications qui peuvent avoir cours lors de manifestations dans certains lycées, mais ils sauront assurément aussi faire valoir les besoins en matière d’éducation sur le territoire de Saint-Martin.
C’est beaucoup de courage et d’investissements pour ces deux adolescent qui, outre leur cursus scolaire, s’engagent désormais à défendre les intérêts et l’avenir de la jeunesse, à participer chaque année à trois réunions minimum en Guadeloupe, à deux réunions à Paris avec le Ministre, à rendre compte de chaque réunion auprès de tous les lycéens et à faire remonter leurs attentes auprès du Ministre.
Nous les suivrons tout au long de leur mandat, et dès la semaine prochaine avec le compte rendu de leur première réunion parisienne.

2---IMG_1200.jpg

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.