Skip to main content

Lutte contre l’illettrisme : en parler pour avancer

Le centre de formation Jielle propose depuis 2018 des formations pour lutter contre l’illettrisme. Dans le cadre des Journées Nationales d’Action contre l’Illettrisme, il organise une manifestation le vendredi 15 septembre pour sensibiliser à ce problème. 

À Saint-Martin, il est très fréquent de rencontrer des personnes qui ne maîtrisent pas la langue française alors même qu’elles sont sur le territoire français depuis de nombreuses années. Une situation qui pose problème aux personnes concernées dans leur vie de tous les jours pour effectuer leurs démarches administratives, trouver un travail et évoluer socialement. Le centre de formation Jielle, installé en Guadeloupe depuis 2016 et à Saint-Martin depuis 2018, s’est donné comme mission principale de lutter contre cet illettrisme handicapant.

UNE SITUATION COMPLEXE À SAINT-MARTIN

En l’absence de chiffres pour faire un réel état des lieux, le centre de formation a tâtonné au début. « On nous demandait de faire des remises à niveau, mais on s’est rapidement rendu compte qu’il fallait plus que ça », explique Joceline Laurent, la directrice de Jielle Formation. On parle d'illettrisme pour des personnes qui, après avoir été scolarisées sur un territoire français, n'ont pas acquis une maîtrise suffisante de la lecture, de l’écriture, du calcul et des savoirs de base. « À Saint-Martin, c’est plus complexe en raison du multilinguisme », précise Joceline Laurent. « De nombreuses personnes d’origine étrangères n’ont pas été scolarisées en France et n’ont donc pas acquis les bases ». On parle alors plutôt de formation en Français Langue Étrangère (FLE) puisque le français n’est pas la langue maternelle de ces personnes. Jielle Formation propose automatiquement des tests pour déterminer le niveau des personnes et établir un programme de formation adapté, entre lutte contre l’illettrisme, remise à niveau et FLE. Ses missions portent aussi sur la lutte contre l’illectronisme, c’est-à-dire le non-usage prolongé d'Internet et le manque de compétences numériques de base.

REDONNER LES BASES

Jielle Formation a récemment répondu à l’appel à projets « formations innovantes » lancé par la Collectivité. Dans le cadre du Pacte Ultramarin d’Investissement dans les Compétences (PUIC), la Collectivité et l’Etat financent ainsi, en partenariat avec le Pôle Emploi, un programme de lutte contre l’illettrisme et de remise à niveau en français langue étrangère pour 30 stagiaires. L’objectif du centre de formation : redonner les bases, « mais pas avec une approche scolaire », souligne la directrice. « Certains ont eu une mauvaise expérience avec l’école. On veut leur montrer qu’apprendre ne doit pas être douloureux. » La formation repose donc sur une approche pédagogique adaptée alliant outils informatiques et jeux ludiques. Au-delà des modules de français, mathématiques et communication, les stagiaires travaillent aussi sur leur projet professionnel puisque les sessions sont thématiques par corps de métiers : tourisme, commerce, économie bleue et verte, et bientôt BTP. Une période d’immersion en entreprise (210 heures sur 660) permet aux stagiaires de se mettre en situation avec « si possible une insertion en entreprise à la clé, ou une sortie de formation qualifiante », précise Joceline Laurent. Une formation en alternance sera même expérimentée à partir du 18 septembre avec un plus grand nombre d’heures en entreprise. « Jusqu’ici, 56% des stagiaires issus de la première session de remise à niveau, dispensée de septembre 2022 à janvier 2023, ont pu accéder à une formation qualifiante ou à un emploi », souligne la Collectivité.

UNE JOURNÉE POUR SENSIBILISER

À l’occasion des Journées Nationales d’Action contre l’Illettrisme qui ont lieu du 8 au 15 septembre, Jielle Formation invite les professionnels de l’information, de l’éducation, de l’insertion et le milieu associatif à se réunir dans ses locaux à Concordia le vendredi 15 septembre afin d’« en parler pour avancer », qui est justement le thème de cette année. À la suite de cette manifestation à laquelle la Collectivité sera présente, l’objectif de Jielle Formation est de « créer un livre blanc à remettre aux autorités avec des pistes de solutions » pour lutter plus efficacement contre l’illettrisme. 

LES CHIFFRES 

Selon l’Agence Nationale de Lutte Contre l’Illettrisme, 7 % de la population adulte âgée de 18 à 65 ans ayant été scolarisée en France est en situation d’illettrisme, soit 2 500 000 personnes dans l’Hexagone. Parmi elles, la moitié a plus de 45 ans et plus de la moitié exerce une activité professionnelle. 71 % d’entre elles parlaient uniquement le français à la maison à l’âge de 5 ans. Des chiffres qui balayent quelques idées reçues sur l’illettrisme, qu’on assimile parfois trop vite au jeune âge, à l’inactivité professionnelle et à l’immigration.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.