SOCIETY

Les aides pour  les indépendants

Les aides pour les indépendants

17 March 2020
Plusieurs reports de paiement peuvent être demandés par les indépendants, dont certains subissent de plein fouet les répercussions du coronavirus. Dimanche dernier, sur le plateau de LCI, la ministre du travail a précisé qu'un dispositif «similaire au chômage partiel» pour les indépendants était à l'étude, et serait officialisé dans les prochains jours. Quelques mesures ont déjà été annoncées pour permettre aux indépendants d'amortir le choc.
 
Plusieurs reports de paiement peuvent être demandés par les indépendants, dont certains subissent de plein fouet les répercussions du coronavirus.
Dimanche dernier, sur le plateau de LCI, la ministre du travail a précisé qu'un dispositif «similaire au chômage partiel» pour les indépendants était à l'étude, et serait officialisé dans les prochains jours.
Quelques mesures ont déjà été annoncées pour permettre aux indépendants d'amortir le choc.
 
Pas d'échéance Urssaf en mars
 
L'Urssaf a tout d'abord suspendu les prélèvements qui devaient avoir lieu le 20 mars. Attention, en revanche : la somme devra quand même être payée. Son montant sera tout simplement lissé sur les échéances à venir cette année, d'avril à décembre.
 
Des délais de paiement peuvent être demandés
 
Du côté de Bercy, la direction générale des Finances publiques (DGFiP) a mis en ligne un formulaire permettant de faire une demande de report du paiement de l'impôt sur les sociétés (IS) ainsi que de l'impôt sur le revenu (IR). Les indépendants soumis à l'IR doivent faire leur demande de report avant le 22 de chaque mois sur le site impots.gouv.fr. Les indépendants ont donc un peu plus d'une semaine pour demander le report de leurs paiements du mois de mars.
 
Quand l'enfant est maintenu au domicile, le parent indépendant peut demander un arrêt de travail
 
À l’instar des salariés, les travailleurs indépendants peuvent demander un arrêt maladie pour s'occuper de leurs enfants dont l'établissement scolaire est fermé, à condition qu'ils aient moins de 16 ans. Cela vaut également pour les travailleurs qui dépendent du régime agricole ou ceux qui relèvent de régimes spéciaux. La prise en charge a lieu «sans jour de carence et sans examen des conditions d'ouverture de droits», précise le site ameli.fr.
Les indépendants peuvent, bien sûr, faire cette demande s'ils sont eux-mêmes atteints du coronavirus. Un arrêt maladie pour ces deux motifs nécessite de remplir un formulaire sur le site https://declare.ameli.fr. Le travailleur touchera ensuite des indemnités journalières.
 

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.