ECONOMY

Les lolos du front de mer prennent peu à peu leurs quartiers dans les containers

Les lolos du front de mer prennent peu à peu leurs quartiers dans les containers

16 October 2020
Avec une année de retard par rapport au programme, les containers du front de mer prennent peu à peu vie. Depuis ces quatre dernières semaines, quatre « lolos » ont investi les lieux. Nous sommes allés à leur rencontre et tous souhaitent adresser le même message à la population locale : « consommez local ; venez nous apporter votre soutien ! »
 
Après moult tergiversations et autres discussions avec les services concernés de la Collectivité, les premiers containers, qui étaient loin de faire l’unanimité auprès des exploitants des lolos installés depuis de nombreuses années dans l’immeuble historique des « Lolos du front de mer », ont levé le rideau. Ce sont quatre exploitants qui y sont désormais installés et vous y accueillent chaque jour. Nicolette la spécialiste des jus de fruits frais faits maison, a été la première à s’y installer. L’ont rejointe par la suite Sandys et sa cuisine créole traditionnelle, le légendaire Raymond et le célèbre Félix et ses cocos frais. Si tout n’est pas parfait, tous se disent satisfaits de pouvoir retravailler dans des conditions qu’ils essaient d’optimiser. Car les containers ont été livrés entièrement vides. Outre d’y apporter les équipements nécessaires pour cuisines (table inox de restauration, appareils de cuisine électriques; la cuisine au gaz ou les barbecues étant proscrits), chacun a tenté d’égayer le lieu et surtout d’y apporter un confort pour la clientèle, en installant des parasols ou autres appentis permettant d’abriter du soleil et de la pluie. Et la clientèle d’habitués finit elle aussi par y retrouver ses repères.
Tous tiennent le même discours : « Nous sommes rouverts et cuisinons dans des conditions certes pas optimales, mais dont les normes de sécurité et sanitaires sont maintenant respectées. Nous vous y attendons pour que tous ensemble nous redonnions vie et des couleurs au front de mer de Marigot ». A bon entendeur…
Pour mémoire, ces containers dont le coût d’implantation a avoisiné le million d’euros, ont pour objectif d’y accueillir provisoirement les lolos du front de mer, le temps que l’ancien bâtiment partiellement détruit par Irma et par ailleurs ne correspondant plus aux normes d’hygiène et de sécurité, soit reconstruit. Chacun des locataires est signataire d’une convention d’occupation avec la Collectivité.
 

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.