VIE LOCALE

Situation sanitaire et mesures de restrictions : à quoi s’attendre ?

Situation sanitaire et mesures de restrictions : à quoi s’attendre ?

11 juin 2021
Mardi dernier le secrétaire général de la Préfecture Michael Doré précisait en conférence de presse : « la situation est tendue et complexe et nous prenons des décisions au jour le jour en nous efforçant de trouver un juste équilibre entre la situation sanitaire et l’activité économique. Nous attendons le nouveau bilan sanitaire de l’ARS pour adapter nos mesures, et nous referons un point vendredi et déciderons si le couvre-feu sera maintenu ou non ». Le nouveau point sanitaire a été publié hier, jeudi, et pour la troisième semaine consécutive, le nombre de nouveaux cas est élevé.
 
111 nouveaux cas du 31 mai au 6 juin
 
On constate une légère augmentation des cas si l’on compare avec la semaine précédente au cours de laquelle 106 nouveaux cas avaient été comptabilisés. Pour la période du 31 mai au 6 juin, Santé Publique France, qui intègre dans ses chiffres les personnes ayant une résidence principale à Saint-Martin et testées aussi bien dans l’hexagone que sur l’île, comptabilise 115 cas positifs au total. En prenant en compte les données consolidées des semaines précédentes cela porte à 2 133 le nombre de cas cumulés de coronavirus confirmés sur le territoire. Il est à noter que depuis le 7 juin, 35 nouveaux cas de Covid ont d’ores et déjà été enregistrés sur 624 analyses effectuées.
Mercredi 9 juin, onze patients confirmés Covid étaient hospitalisés dans le service de médecine du CH Louis Constant Fleming. Un patient confirmé Covid ainsi qu’un patient pour suspicion de Covid étaient hospitalisés dans le service de médecine du CG de Bruyn.
Au cours de la semaine du 31 mai au 6 juin, trois personnes sont décédées dans le service de médecine de l’hôpital ainsi qu’une personne hospitalisée en réanimation en Guadeloupe. Quatre évacuations sanitaires de patients positifs au Covid ont été́ réalisées vers la Guadeloupe cette même semaine.
Si on considère uniquement les personnes testées sur le territoire, le taux d’incidence est toujours au-dessus du seuil d’alerte, s’établissant à 316,1/100 000 (le seuil d’alerte est de 50/100 000 habitants). Au 9 juin, un cluster en milieu professionnel, comptabilisant sept cas était en cours d’investigation.
 
25,29% de la population adulte « en cours de vaccination »
 
Le taux de vaccination a également une incidence quant aux décisions prises en termes de restrictions.
Il est à noter qu’au 8 juin dernier, 6 776 personnes avaient reçu leur première injection, soit 25,29% de la population adulte de Saint-Martin. 3 368 personnes seulement ont reçu les deux doses depuis le lancement de la campagne le 13 janvier dernier. A Saint Barth, 59,99% de la population adulte a reçu au moins une dose de vaccin.
La vaccination semble pourtant s’imposer pour les personnes souhaitant voyager. En effet, le gouvernement français a procédé à la levée des motifs impérieux le 9 juin, mais des restrictions de déplacement subsistent et sont renforcées pour les personnes non-vaccinées (voir encadré).
Le couvre-feu, entre 20h et 3h du matin est toujours de rigueur et ce jusque dans la nuit de vendredi à samedi. Toute la question est de savoir si la stabilité critique de ces trois dernières semaines permettra d’alléger les restrictions ou pas … la décision devrait être prise dans les prochaines heures par la Préfecture après étude du nombre de cas positifs recensés, de la situation à l’hôpital, du nombre d’évacuations sanitaires opérées et du nombre de décès. Des informations que nous relaieront en temps réel sur la page Facebook « le 97150 ».
 
Levée des motifs impérieux et différenciation des mesures en fonction de l’état vaccinal
passeport vaccinalComme prévu, le gouvernement a annoncé mercredi 9 juin, la levée des motifs impérieux pour voyager vers et en provenance des outre-mer. C’est chose faite pour Saint-Martin. Néanmoins, le test PCR à moins de 72h reste obligatoire ou le test antigénique à moins de 48h pour toutes les personnes arrivant sur l’île, ainsi que pour toutes les personnes non-vaccinées souhaitant se rendre dans l’Hexagone. En revanche, dans le sens Saint-Martin/Hexagone, les voyageurs vaccinés n’auront pas à présenter de test négatif à la Covid-19. Un auto-isolement de 7 jours avec à l’issu un test PCR négatif est désormais requis pour toute personne non-vaccinée qui voyagera vers et en provenance de Saint-Martin. 
 
Mise à jour des modalités d’entrée à Sint Maarten
3066264577 1 12 zEGjpQAjComme partout dans le monde, Sint Maarten a depuis le début de la pandémie établi une liste de restrictions pour entrer sur le territoire. Cette liste a été mise à jour mardi 8 juin dernier et nous la relayons ici car, évidemment, le plus gros de la masse arrive par l’aéroport international du sud de l’île.
Ainsi, depuis mercredi 9 juin, les voyageurs arrivant à l’aéroport de Juliana doivent se voir délivrer via le système d’autorisation sanitaire électronique (EHAS), une autorisation par QR Code. Les pré-autorisations obtenues antérieurement au 9 juin restent valables. Cette mesure est valable pour chaque voyageur arrivant par avion, y compris ceux en transit, ainsi que les résidents de Sint Maarten et de Saint-Martin.
A Sint Maarten aussi, les restrictions d’entrée varient en fonction du statut de risque du pays de provenance. Pour les voyageurs en provenance de pays à haut risque, un test PCR négatif à 72h est requis et ils doivent présenter leur état vaccinal. En cas de schéma vaccinal complet, il faudra en apporter la preuve par le document délivré par les autorités sanitaires du pays de provenance. Pour les voyageurs en provenance des États-Unis, des territoires américains et du Canada, le délai reste de 120 heures pour le test PCR. Les voyageurs résidant et/ou voyageant d'un pays à faible risque sont désormais exemptés du test obligatoire PCR ou antigénique.
 
Liste des pays à faible risque (pas de circulation active du virus, pas de variants préoccupants recensés) :
Espace européen, Australie, Corée du Sud, Israël, Japon, Liban, Nouvelle-Zélande, Singapour.
 
Liste des pays à risque modéré : tous les pays hors pays à faible risque et les pays à haut risque.
 
Liste des pays à haut risque (circulation active du virus, présence de variants préoccupants) :
Afrique du Sud, Argentine, Bahreïn, Bangladesh, Bolivie, Brésil, Chili, Colombie, Costa Rica, Inde, Népal, Pakistan, Sri-Lanka, Suriname, Turquie, Uruguay.
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.