VIE LOCALE

Section menuiserie du lycée professionnel : danger imminent !

Section menuiserie du lycée professionnel : danger imminent !

12 janvier 2021
Les professeurs de la section menuiserie et charpente du lycée professionnel ont décidé de débrayer depuis hier au sein même de l’établissement. En cause, le manque de moyens, qui a pour conséquence une formation au rabais de leurs élèves. De son côté la Collectivité annonce la création d’une nouvelle section BTS et l’arrivée de nouvelles machines.
 
Les machines nécessaires à l’apprentissage des différents métiers du bois ont été sérieusement endommagées lors du passage d’Irma. Celles qui n’ont pas été jetées ont été rafistolées par les professeurs dans l’attente de la livraison de celles promises par la Collectivité. Trois ans plus tard, deux machines seulement sur les dix-neuf d’origine sont fonctionnelles. Devenues obsolètes (elles ont été achetées entre 1994 et 2000), elles présentent un danger pour les élèves et la commission de sécurité a interdit leur utilisation.
 
L’inquiétude des professeurs
 
Selon les quatre professeurs en charge de cette section, la Collectivité n’a pas tenu ses engagements. L’achat des machines représente un budget de 200000 €, mais leur durée de vie est de 10 à 15 ans. Elles seront utilisées par plusieurs générations d’élèves. Les professeurs ont proposé une solution intermédiaire avec l’achat de machines électroportatives pour un budget de 15000 €. Cette solution n’a pas été acceptée par la Collectivité. Impossible donc pour la centaine d’élèves, en formation CAP ou BAC Pro chaque année, d’apprendre certaines techniques. Lors de leur arrivée sur le marché du travail, ils seront pénalisés par leur manque de maitrise des outils nécessaires à leurs métiers. C’est pour eux une réelle inégalité de chances par rapport aux élèves de métropole ou d’ailleurs. A l’heure où les instances publiques souhaitent valoriser et privilégier l’emploi local, il semblerait qu’il y ait urgence à trouver une solution pour leur permettre de préparer et passer leurs diplômes dans des conditions normales.
 
Bientôt un BTS menuiserie
 
Suite à cette prise de position du corps enseignant, la Collectivité annonce l’ouverture d’une section BTS (Brevet de Technicien Supérieur), systèmes bois et habitat. Le 2 décembre, le LPO a effectivement sollicité la Collectivité pour l’achat de machines-outils en vue de l’ouverture de ce BTS. Cette section serait la seule de l’académie et viendrait compléter les filières existantes et pourrait constituer une opportunité pour tous les jeunes du bassin caribéen. La Collectivité ayant la compétente en matière de formations, le conseil exécutif sera appelé dans les jours à venir à se prononcer sur l’ouverture de ce BTS et à octroyer une subvention spécifique pour l’achat des machines-outils de menuiserie. Une fois votée, la subvention devra être versée au LPO qui sera en charge de l’achat du matériel.
Une réponse qui ne satisfait pas les professeurs qui voient là un nouveau report du problème, car le BTS est dans un avenir proche peut-être, mais pas immédiat. Les contrôles en cours de formation pour la validation des compétences des élèves ne peuvent plus se faire et le CAP et le BAC Pro ont l’échéance des examens en mai-juin. Ils regrettent également que la Collectivité n’ait pas tenu compte de leur avis quant au choix du BTS, qui selon eux ne correspond pas à la demande locale. Les élèves ne trouveront pas de stage sur place, aucune société de construction de maison en bois n’existant sur le territoire, et devront partir en Guadeloupe ce qui occasionnera un budget supplémentaire. 
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.