VIE LOCALE

Saint-Martin Santé intègre le réseau  guadeloupéen de l'Hypertension Artérielle

Saint-Martin Santé intègre le réseau guadeloupéen de l'Hypertension Artérielle

08 mai 2018

Déjà bien inscrite dans l’éducation thérapeutique pour les maladies du diabète et de l’obésité, l’association Saint-Martin Santé gagne encore du terrain et s’engage pour lutter contre l’hypertension artérielle (HTA) en scellant un partenariat avec le réseau guadeloupéen HTA Gwad.

L’hypertension artérielle est causée par une multitude de facteurs dont les effets s’accumulent avec les années : mauvaise alimentation et hygiène de vie, excès de tabac et d’alcool, manque d’activité physique, obésité, diabète… Saint-Martin Santé qui mène un combat depuis plusieurs années pour lutter contre ces fléaux de santé, met en œuvre des actions pour favoriser l’accès aux soins et une prise en charge coordonnée des personnes hypertendues.
« Les récentes études du réseau ont pu mettre en exergue que 28% de la population de Guadeloupe et ses archipelssont atteints d'HTA sans être soignés.
Et les complications telles que les infarctus ou AVC engendrent 13% de décès chaque année », explique le Dr Annie Pham, médecin généraliste du réseau HTA Gwad, invitée avec le Dr Attallah, spécialiste de l’Hypertension Artyérielle et médecin coordonnateur du réseau, à venir rencontrer les professionnels de santé de Saint-Martin en fin de semaine dernière, dans les locaux de Saint-Martin Santé. Une rencontre pour les informer sur les dispositifs mis en place et également les former à l’éducation thérapeutique pour lutter contre ces maladies.

De la nécessité de l’auto-mesure

Ainsi, dépistages et préventions sont-ils les chevaux de bataille de l’association qui vient d’intégrer le réseau HTA Gwad. Ce réseau met en place des programmes d’éducation afin d’augmenter l’autonomie des patients, tant dans leur surveillance que dans leurs soins. Parmi les actions importantes et efficaces pour lutter contre la maladie et ses dérives, l’auto-mesure de la tension artérielle. En effet, en pratiquant l’auto-mesure, les personnes qui pourraient être sujette à l’HTA deviennent autonomes pour prévenir la maladie et accéder aux soins de manière plus efficace. Pour ce faire, une formation est obligatoire. Le personnel soignant habilité à prescrire des traitements (médecins, infirmiers) était invité à suivre cette formation à l’auto-mesure pour pouvoir ensuite former les patients à se contrôler.

Appareils disponibles en pharmacie

Pour quelques dizaines d’euros, le patient à qui préalablement une ordonnance a été prescrite, peut acquérir un appareil d’auto-mesure. Selon un protocole précis et défini (trois mesures le matin et trois mesures le soir pendant une semaine) le patient relève ses tensions artérielles. « Cette auto-mesure prise sur une semaine permet une plus grande fiabilité que quand la tension est prise une seule fois chez le médecin.
Les relevés sur la durée renseignent sur la tendance générale du patient », explique le Dr Attalah. « En intégrant le réseau guadeloupéen, l’association Saint-Martin Santé est désormais habilitée à dispenser ces formations qu’elle prend en charge financièrement. A charge ensuite pour les infirmiers de former les patients à cette éducation thérapeutique afin que les résultats issus de ces auto-mesures soient fiables et probants », indiquait Chantale Thibaut, la présidente de l’association de santé saint-martinoise. La convention scellant le partenariat entre Saint-Martin Santé et HTA Gwad a été signé en l’Hôtel de la Collectivité en présence du président Gibbs. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.