VIE LOCALE

Une convention signée par le Général Descoux, le Président Gibbs et la Préfète Feucher, à laquelle assistaient le Lieutenant Colonel Sébastien Manzoni et le procureur Samuel Finielz
Une convention signée par le Général Descoux, le Président Gibbs et la Préfète Feucher, à laquelle assistaient le Lieutenant Colonel Sébastien Manzoni et le procureur Samuel Finielz

Police territoriale et gendarmerie nationale « main dans la main »

23 octobre 2018
Une convention portant création d’un poste co-localisé abritant la Police territoriale et la gendarmerie nationale à Quartier d’Orléans, a été signée vendredi matin à l’Hôtel de la Collectivité.
 
La Police territoriale va prendre ses quartiers 4 jours par semaine dans les mêmes locaux occupés par la gendarmerie nationale, à la caserne de Quartier d’Orléans. Une convention de 3 ans, présentée à la presse vendredi et signée conjointement par la Préfète déléguée Sylvie Feucher, le Président Daniel Gibbs et le Général Descoux, a acté cette colocalisation des forces de l’ordre. « Une signature qui marque la volonté partagée de renforcer la coopération entre les forces de sécurité dans un souci de proximité », indiquait le président Gibbs. Le Procureur Samuel Finielz était également présent pour cette signature, marquant la partie prenante du Parquet pour renforcer et optimiser la sécurité aux citoyens sur le territoire et affirmant le rôle de la Police Territoriale « comme la 3eme force de sécurité sur le territoire ». Le Général Descoux affichait son satisfecit pour cette coopération entre les forces de l’ordre qui permet « un alignement des planètes » de la sécurité, rappelant également que celle-ci présentait d’excellents résultats, les meilleurs même depuis 20 ans, « le dernier homicide en date ayant eu lieu en janvier 2017 ».
 
Partage d’expérience
 
Concrètement, par cette convention signée jusqu’en 2021, les policiers territoriaux occuperont conjointement les locaux de la caserne de Quartier d’Orléans, pendant quatre jours par semaine et réaliseront des patrouilles avec les militaires de la gendarmerie « c’est un partage de l’expérience très intéressant : les policiers territoriaux connaissent la population et les quartiers, les gendarmes ont leur expérience d’armes. Les décisions seront prises ensemble ». La préfète Feucher ajoutait que « ce type de convention de coopération était également à décliner avec les autorités de sécurité de la partie hollandaise », assurant que d'autres conventions seraient signées dans ce sens avant la fin de l’année.
Le poste de colocalisation des forces de sécurité à Quartier d’Orléans sera officiellement opérationnel dès que les travaux de réhabilitation des locaux de la caserne de Quartier d’Orléans seront achevés, dans les prochaines semaines.
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.