VIE LOCALE

O.N.G. : Les électriciens sans frontières éclairent la vie !

O.N.G. : Les électriciens sans frontières éclairent la vie !

06 octobre 2017

Présente sur le territoire une semaine après le passage d’Irma, l’organisation non gouvernementale Electriciens sans Frontières (ESF) participe depuis le début de la mise en place des secours, à la sécurisation des installations électriques. Et remet de la lumière dans la vie des populations.

Ils sont en permanence quatre sur le terrain. Arrivés le 13 septembre avec 45 palettes de matériel électrique, uniquement des dons pour une valeur de 150 000 euros (20 groupes électrogènes de 1000 à 3000 watts fournis par la société Brestoise SDMO, 3000 lampes solaires avec une prise pour la connectique fournies par la société Schneider, des coffrets électriques sécurisés de chez Legrand), ils ont reçu un accueil très solidaire des associations locales, notamment l’association AIDS qui a mis à leur disposition des véhicules leur permettant de circuler sur l’île. Partageant avec la Croix Rouge et les militaires les installations de fortune placées au collège du Mont des Accords, l’équipe d’ESF, mandatée dans sa mission Irma par le Ministère de l’Intérieur, fait un travail d’expertise et de sécurisation des installations électriques.
Ainsi les électriciens bénévoles ont-ils été sollicités par la Collectivité de Saint-Martin pour évaluer et sécuriser douze bâtiments scolaires. Avec l’aide des bénévoles de la Croix Rouge ils ont participé à la mise hors d’eau des établissements, en sécurisant les installations électriques intérieures arrachées par les chutes de toitures et soumises aux intempéries. « On est immédiatement intervenu dans l’urgence. Sécuriser les installations électriques qui pouvaient être sauvées, et condamner celles qui présentaient un danger eu égard aux dommages subis », nous explique Philippe Guistinati, chef de mission Irma pour l’ESF.

Des leaders communautaires dans les quartiers

Pour apporter du réconfort dans la vie des sinistrés, ESF est également intervenu à de nombreuses reprises chez des particuliers, pour leur installer des groupes électrogènes leur permettant d’alimenter en électricité un réfrigérateur, une petite lumière…
Et l’équipe d’électriciens a distribué via des personnalités locales référentes, des lampes solaires. Calvin Bryan de l’association Speedy Plus a été l’un d’eux : « Dans mon quartier, j’ai constitué des listes de personnes qui allaient avoir besoin de ces lampes solaires. Et pour que le partage soit parfaitement  équitable parmi les habitants, j’ai interdit aux enfants de venir récupérer ces lampes, empêchant alors à une même famille de récupérer plusieurs lampes. Car dans l’épreuve que nous traversons, on a tous vu que certains essayaient de profiter de la situation… J’ai souhaité empêcher cela.
Il n’y avait que 3000 lampes à distribuer pour toute la population de l’île ». Le chef de mission ESF remercie d’ailleurs l’élu territorial Jean-Sébastien Hamlet de lui avoir fait rencontrer Calvin Bryan… « Un véritablePersonnage », nous assure-t-il.

Apporter une aide à la Dominique

Philippe Guistinati nous informait quitter Saint-Martin pour quelques jours afin d’aller à la rencontre des populations sinistrées de la Dominique suite au passage de l’ouragan Maria et de procéder à la sécurisation des installations électriques. Un acheminement via un avion militaire et Philippe emmène dans ses valises 500 kits solaires et des groupes électrogènes. Une bonne nouvelle pour cette île également en souffrance et qui ne jouit pas de toutes les aides qui nous ont été apportées par la France.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.