VIE LOCALE

N° national « Info logement insalubre »,  encore des progrès à faire…

N° national « Info logement insalubre », encore des progrès à faire…

20 septembre 2019
Un communiqué de presse en provenance du Ministre chargé de la Ville et du Logement informait ce mercredi de la mise en place d’un numéro « Info Logement insalubre ». Si l’intention est bonne et légitime, encore faudrait-il que toutes les régions du territoire national, y-compris les outre-mer y aient accès. Car pour l’heure cela ne semble pas encore être le cas…

Le Ministre chargé de la Ville et du Logement, Julien Denormandie, et l’Agence nationale pour l’information sur le logement (l’ANIL) informaient en ce milieu de semaine de la mise en service d’un numéro d’appel téléphonique « Info Logement Indigne ». « Que vous soyez locataire, victime d’un marchand de sommeil ou d’un logement insalubre ou que vous ayez connaissance d’une telle situation, contactez le numéro 0806 706 806.
Un conseiller de l’Agence départementale pour l’information sur le logement (ADIL) sera à votre écoute et vous expliquera les démarches à effectuer », indique le communiqué de presse. Et d’expliquer les droits et les devoirs des propriétaires mais aussi des propriétaires, tout en affirmant vouloir faire la chasse aux marchands de sommeil.
 
Une procédure qui semble bien réglée…
 
Pour un locataire, le conseiller apprécie et évalue la nature et l’importance des désordres (humidité, risque d’effondrement de la toiture, chauffage défectueux…) du logement, en s’appuyant sur une grille d’auto-évaluation. Le conseiller informe ensuite sur les droits et obligations du locataire. Pour un bailleur ou propriétaire occupant, le conseiller l’informe de ses obligations et des aides financières disponibles pour faciliter la réalisation des travaux.
Les modalités et conséquences de la conservation de l’allocation de logement sont, le cas échéant, portées à sa connaissance. Puis, l’ADIL signale, après accord de l’interlocuteur, la situation à l’Agence régionale de santé (l’ARS). Un courrier est prévu ensuite d’être envoyé, informant de l’orientation du dossier, après validation par les acteurs du Pôle départemental de l’habitat indigne et ce dans un délai de 2 à 3 jours.
 
… Pour autant qui ne fonctionne pas depuis Saint-Martin
 
Une heureuse information pour notre territoire, dont bon nombre d’habitants sont la proie de marchands de sommeil peu scrupuleux, qui proposent pour des loyers élevés des logements insalubres et indignes, un fléau encore renforcé par la pénurie de logements qui prévaut depuis le passage de l’ouragan Irma, en septembre 2017, ainsi que par la lenteur des travaux de reconstruction. C’est pourquoi, sans grande illusion face aux problèmes rencontrés localement pour joindre les numéros en «08», nous composons toutefois sur le champ ledit numéro, 0806 706 806. Une lueur d’espoir nous traverse cependant quand le numéro aboutit sur une boîte vocale qui nous demande de taper les deux premiers chiffres du département d’appel suivis de la touche #. Or, une fois entrés les chiffres 97#, la boîte vocale nous signale que ces numéros ne sont pas reconnus…
Nous avons donc contacté le service presse du ministère concerné qui nous a assurés que ce numéro devait pouvoir être joint depuis TOUTES les région, sans exception, et que le Ministère allait faire diligence pour que cela soit le cas dans les meilleurs délais. A suivre donc.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.