VIE LOCALE

Les professeurs des écoles du primaire étaient réunis mardi devant l'Hôtel de la Collectivité.
Les professeurs des écoles du primaire étaient réunis mardi devant l'Hôtel de la Collectivité.

Mouvement de grève : les professeurs des écoles restent mobilisés

30 mars 2017

Le mouvement de grève des enseignants du premier degré initié à l’appel du syndicat guadeloupéen, le SNUipp-FSU, qui a eu lieu mardi dernier n’a pas été reconduit. Les enseignants restent toutefois mobilisés.

Lors de la commission réunie le 9 mars dernier pour définir la carte scolaire, 54 postes d’enseignants auraient été mis en réserve par le Recteur de l’Académie de Guadeloupe. A Saint-Martin, ce seraient 11 postes qui seraient impactés dans les écoles primaires. Une raison suffisante pour qu’environ 30% des professeurs des écoles de l’île, se retrouvent dans la rue mardi dernier et mènent une contestation qui les a conduits devant l’Hôtel de la Collectivité, où ils ont été reçus par les services de l’Education. En revanche, ils n’ont pas pu rencontrer le représentant du recteur à Saint-Martin, Michel Sanz. La journée de mobilisation s’est arrêtée, et les cours ont repris normalement mercredi matin. Toutefois, la déléguée syndicale Valérie Boucaut nous informait que le corps enseignant restait très vigilant et mobilisé, afin « d’obtenir  l’utilisation de tous les moyens alloués par l’Académie, d’empêcher la suppression de ces 11 postes, la mise en REP+ de tous les établissements pour faire face à l’échec scolaire très important sur le territoire, la fin de la réforme Peillon avec le retour de la semaine des 4 jours».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.