VIE LOCALE

Mardi 10 mai, journée commémorative de l’abolition de l’esclavage

Mardi 10 mai, journée commémorative de l’abolition de l’esclavage

10 mai 2022
Depuis 2006, la date du 10 mai est celle de la " journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leur abolition ». La France est le seul Etat au monde qui, à ce jour, ait déclaré la traite négrière et l’esclavage « crime contre l’humanité » et la seule à avoir décrété une journée nationale de commémoration. A cette occasion, des actions sont menées dans les établissements scolaires.
C’est sous l’impulsion du Président de la République, Jacques Chirac, que cette journée du souvenir a été créée. Au-delà de l'abolition, la journée devait engager une réflexion générale sur l'ensemble de la mémoire de l'esclavage, longtemps refoulée, pour la faire entrer dans l’histoire de France. L'occasion également de s'interroger sur la façon dont la mémoire de l'esclavage peut trouver sa juste place dans les programmes de l'école primaire, du collège et du lycée. La date du 10 mai correspond à l'adoption par le Parlement, le 10 mai 2001, de la loi Taubira "reconnaissant la traite négrière transatlantique et l'esclavage".
À l'occasion de cette journée, des actions sont menées par l'Éducation nationale partout sur le territoire notamment dans les centres de documentation et dans les établissements scolaires pour faire de cette journée, un moment de réflexion civique sur le respect de la dignité humaine et la notion de crime contre l’humanité.
A Saint-Martin une cérémonie est organisée aujourd’hui par Marie-Joselyne Arnell, conseillère pédagogique, dans les locaux des services de l’Éducation Nationale des îles du nord à Marigot. Une dizaine d’élèves des classes de CM1 bilingues des écoles Hervé Williams, Aline Hanson et Clair-Saint-Maximin et des classes de 4ème et de 6ème du collège Roche Gravée de Moho de Quartier d’Orléans y participeront.
Les élèves de 4ème présenteront et expliqueront toute l’importance de cette journée. L’article de la loi Taubira sera lu devant l’assemblée avant la présentation du film réalisé par les élèves de sixième. La cérémonie se clôturera par la présentation des abolitionnistes. La Banque postale, qui a édité un timbre à l’effigie de la « Mulâtresse Solitude » devrait être aussi représentée lors de cette journée.
Ces actions visent à enrichir le savoir des jeunes générations et, par le biais de l’histoire, à rétablir la vérité. A Saint-Martin, la journée de l’abolition de l’esclavage sera célébrée le samedi 28 mai.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.