VIE LOCALE

Conseil de quartier N°1
Conseil de quartier N°1

Conseils de quartier : s'investir dans la vie locale

07 août 2018

Présidée par Valérie Damaseau, 1ère vice-président de la Collectivité de Saint-Martin, déléguée aux conseils de quartier et par Sylvie Feucher, préfète déléguée de Saint-Barthélemy et Saint-Martin, la cérémonie d’installation des conseils de quartier s’est déroulée vendredi dernier dans les locaux de la Collectivité.

Le nouveau périmètre des conseils de quartier a été fixé par le conseil exécutif le 20 juin dernier, réduisant leur nombre de six à quatre. Par cette décision, la Collectivité souhaite que leur organisation réponde mieux à la structure du territoire et compte également optimiser les moyens de fonctionnement mis à leur disposition.
Pour rappel, les membres des conseils de quartier sont désignés par les élus pour moitié et par tirage au sort pour la seconde moitié. 
Le conseil de quartier a pour mission d’encourager l’expression et la participation de chacun. Il peut soumettre aux instances territoriales des projets, des budgets et il doit émettre des avis obligatoires sur les questions qui lui sont soumises par le conseil territorial, le conseil exécutif de la Collectivité ou le représentant de l’Etat. Mais sur le terrain, cela semble un peu plus compliqué que cela. La participation aux conseils de quartier est basée sur le volontariat et le bénévolat ce qui sous-entend une implication importante ne serait-ce qu’en termes de temps. C’est peut-être ce qui explique que les candidats ne se bousculent pas !

UN REGROUPEMENT POUR PLUS DE MIXITÉ ?

La réorganisation des quartiers souhaitée par la Collectivité, et surtout le regroupement des quartiers 2 et 3 ainsi que des quartiers 4 et 5, pose cependant le problème de la gestion au quotidien avec désormais un seul représentant pour une population doublée. 

Le choix des représentants par la Collectivité s’est effectué sur des personnes volontaires qui s’impliquent d’ores et déjà dans la vie locale. L’appel à candidature, paru dans la presse, n’a pas suscité beaucoup de vocations. Certains secteurs ne présentent aucun candidat, comme la Baie Nettlé, à vocation touristique donc avec peu de résidants, mais aussi la Baie Orientale, les Terres basses, la Savane ou Pic Paradis. La mixité espérée par les élus en réunissant certains quartiers peut donc sembler un peu utopique…

LA REMONTÉE DE L’INFORMATION, UNE NÉCESSITÉ

Valérie Damaseau en ouverture de séance a rappelé le rôle essentiel des conseils de quartier en matière de remontée de l’information afin d’analyser les besoins et les attentes de la population. Mais le souhait de la Collectivité, qui « ne manquera pas de s’appuyer sur eux », va plus loin en leur demandant de s’impliquer pour insuffler à nouveau un esprit de solidarité afin de mener à bien le chantier de reconstruction sur les années à venir. En contre-partie, la Collectivité met à leur disposition un local et un agent supplémentaire, ce qui porte à deux les agents dans chaque quartier et insiste sur la nécessité d’insertion dans les entreprises qui oeuvrent pour la reconstruction. Enfin, dans les missions demandées aux conseils de quartier figure aussi celle de réaliser de vraies statistiques en matière, entre autres, d’associations et de besoins d’activités. 

LE NETTOYAGE, UNE AFFAIRE DE CITOYENS

Pour Sylvie Feucher, les conseils de quartier doivent avoir pour objectif de démultiplier et d’enrichir les actions publiques. Mais dans le contexte actuel, elle a particulièrement insisté sur la nécessité pour eux de s’emparer de toute urgence de la problématique des déchets et de la pollution sous toutes ses formes : « Vous devez être l’interface sur ce sujet vital entre les habitants, la Collectivité et l’Etat » et chaque citoyen doit contribuer au nettoyage de l’île. Selon elle, l’action la plus efficace serait une action commune, d’envergure, basée sur le volontariat, mais pour cela il faut que les représentants de quartier se fassent les messagers de l’information, dans les deux sens, et sensibilisent la population au devoir civique. Par ailleurs, elle a rappelé que, de par la loi, les conseils de quartier doivent se positionner sur le plan d’urbanisme, ce qui est une lourde responsabilité et souhaite que les échanges entre la population et la préfecture soient formalisés par écrit. Elle a assuré chaque représentant de quartier de son implication, prête à se rendre dans les réunions des conseils de quartier si elle y était invitée … « Vous avez fait le choix de vous engager, il va falloir maintenant agir » !


NOUVEAUX CONSEILS DE QUARTIER

Quartier N°1 
Griselle, Oyster Pond, toutes les sections d’Orléans, Baie Orientale, Belle Plaine, Flagstaff.

Représentant : James Jimmy Gumbs.
Suppléante : Agnès Pindi-Alexander.
Secrétaire : Graziella Clicheroux.

Quartier N°2
Chevrise, Cul de Sac, Ilet Pinel, Tintamarre, toutes les sections Grand Case, une portion de la Savane et Morne O’Reilly, Mont Vernon, Saint-Louis, Rambaud, Cripple Gate, Pic Paradis, Colombier, lotissement la Savanna, Friar’s Bay.

Représentant : Jean-David Richardson.
Suppléante : Angèle Hodge.
Secrétaire : Réné Arrondell.

Quartier N°3
Morne Valois, Agrément, Hameau du Pont, Galisbay, Port de Galisbay, Le Grand Saint-Martin jusqu’au Fort Louis, Marina Fort Louis jusqu’au West Indies, Cimetière de Marigot, Bellevue, Saint-James, Centre ville jusqu’à l’office de tourisme, Mont des Accords, Spring, Mont Fortune, Concordia.

Représentante : Madeleine Isabelle Artsen.
Suppléant : Thierry Sylvestre.
Secrétaire : Evelyne Ratchel.

Quartier N°4
A partir de l’office de tourisme de Sandy Ground, toutes les sections de Sandy Ground et Terres Basses incluses.

Représentant : Cédric André.
Suppléante : Luciana Raspail.
Secrétaire : Maryse Delphine Riner.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.