VIE LOCALE

Le ranch du Galion lance un SOS

Le ranch du Galion lance un SOS

31 décembre 2018
Cet été, le ranch du Galion accueillait dix-sept chevaux abandonnés qui erraient sur la voie publique depuis Irma. Six mois plus tard, les chevaux sont en voie de guérison, mais nécessitent encore des soins et bien entendu de la nourriture. Des pensionnaires qui coûtent cher au ranch et qui met ce dernier dans une situation précaire. Jessica Della-Vedova, la propriétaire des lieux lance un appel à l’aide

Grâce à la générosité de certains, au dévouement des membres du Club, à une subvention de la Fondation de France et aux initiatives de Jessica et de son mari Fredo qui ont organisé des soirées musicales au ranch ou des parrainages, les chevaux ont pu être pris en charge jusqu’à maintenant. Mais fin décembre, les ressources du ranch sont épuisées car les soins à prodiguer à dix-sept chevaux supplémentaires représentent un coût très important. 
Même si Jessica par le biais de son association « les Cavaliers SXM, save the horses caribeens » qui regroupent des cavaliers passionnés, réinvestit tout dans le ranch, ce n’est parfois pas suffisant pour régler les notes de vétérinaire, l’achat des vaccins, des vermifuges… 
Les chevaux, toujours à l’état semi-sauvage ne peuvent être montés pour le moment et ne constituent donc pas une source de revenus. Il est également difficile de les maintenir dans les enclos et les plus audacieux franchissent, voir détruisent, les clôtures, qu’il va falloir réparer.
Jessica a déposé un dossier auprès des services de l’agriculture pour obtenir une aide dans le cadre du programme Leader sur les fonds Feader, mais les démarches prennent du temps. En attentant que les subventions arrivent, elle a besoin d’un soutien financier. Elle a lancé un appel aux dons sur internet (www.lepotcommun.fr/pot/ffe77yml), mais le besoin est urgent car cette situation la met également en difficulté par rapport à son activité. 
Le ranch qui organise des ballades avec la douzaine de chevaux qui lui appartiennent ne peut plus s’en sortir et si aucune aide n’intervient Jessica sera contrainte de fermer son centre équestre … sans compter sur le sort réservé aux chevaux si ceux-ci ne peuvent plus être pris en charge.
Sa seule solution pour le début de l’année est donc de compter sur le soutien et la générosité d’un maximum de personnes pour pouvoir sauver ces chevaux d’une part et continuer à proposer ces si belles ballades d’autre part. 
On est encore un peu dans l’esprit de Noël… chacun peut s’investir dans une bonne cause, et celle-ci en est une.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.