VIE LOCALE

Jean Baptiste et Gwléïna, créateurs écologiques

Jean Baptiste et Gwléïna, créateurs écologiques

27 juillet 2021
Jean-Baptiste Giraud et Gwléïna Abraham ont remporté le prix spécial Eco Mobilier lors du dernier concours innovation organisé par Initiative Saint Martin Active en juin. Leur idée, un porte cendrier fait de chutes de bois, simple et utile, qui mériterait de prendre place dans bon nombre d’endroits.
Jean-Baptiste a toujours aimé toucher le bois, le travailler et cela dès le plus jeune âge. A tel point que petit déjà, bravant les interdictions, il utilisait les couteaux de la cuisine pour tenter de fabriquer des objets ! Cette passion ne l’a pas quitté et il en a fait son métier. Il a débuté dans une entreprise de menuiserie, en a gravi tous les échelons, de stagiaire à ouvrier puis chef d’équipe. Il est aujourd’hui un jeune chef d’entreprise à son compte et bien entendu toujours dans la menuiserie.
 
Simple et utile
 
L’idée du porte cendrier lui est venu à la demande d’un de ses clients, qui avait vu un concept du genre à Saint-Barthélemy, mais qui voulait quelque chose de plus écologique pour placer un cendrier devant son entreprise. Le principe est basique : trois ronds (ou plus) dans un morceau de bois, destinés à recevoir des canettes qui elles-mêmes deviendront des réceptacles à mégots. Encore suffisait-il d’y penser. A la différence des contenants en plastique qui nécessitent de les remplir de sable (et ça, ce n’est pas bon pour la planète, car le sable part à la poubelle avec les mégots), il suffit juste de jeter ensuite la canette à la poubelle et de la remplacer par une vide. Et les canettes vides sur l’île, ce n’est pas ce qui manque.
Le plus petit modèle peut accueillir trois canettes, mais il peut prendre des dimensions plus imposantes en fonction des besoins et des demandes des clients. Deux ont déjà trouvé leur place devant l’agence du Crédit Mutuel, un prochain est prévu devant une boutique de la rue de la République à Marigot… et l’idée devrait séduire de plus en plus. D’autant qu’ils sont fabriqués dans des chutes de bois, donc 100% issus de matériaux recyclés et recyclables, disponibles à partir de quinze euros (le modèle pour trois canettes) et personnalisables à la demande.
 
Déjà d’autres projets
 
Jean-Baptiste a embarqué sa compagne Gwléïna dans sa nouvelle aventure. Après son propre travail, elle vient prêter main forte pour l’aider sur les petits travaux ou la finition des portes cendriers et surtout pour gérer l’administratif et la comptabilité. Une aide précieuse pour le jeune chef d’entreprise qui reconnait qu’il a pu franchir le pas de l’entrepreneuriat grâce à son entourage et plus particulièrement grâce à son formateur de rugby, Yves Beesau, Kelly Théophile le gérant de la menuiserie et plus récemment Hervé Le Maux du Crédit Mutuel. Trois personnes qui ont cru en lui et l’ont encouragé à monter son atelier de menuiserie en octobre dernier.
Désormais, il a envie de développer d’autres produits, toujours écologiques. Avec Gwléïna, ils voudraient également proposer à une association, qui œuvre en faveur des enfants handicapés, d’utiliser ce support pour qu’ils puissent s’exprimer par le dessin ou la peinture sur leur porte cendrier… un joli projet !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.