VIE LOCALE

Intervention de la SNSM de Saint-Martin pour apporter un antidote d'urgence à l'hôpital de Saint- Barthélemy

Intervention de la SNSM de Saint-Martin pour apporter un antidote d'urgence à l'hôpital de Saint- Barthélemy

26 octobre 2021
Tous les jeudi soir, la station de sauvetage en mer de Saint-Martin tient sa réunion hebdomadaire et souvent plusieurs équipiers dînent ensemble ensuite, dans le restaurant voisin du local. Ce fût le cas jeudi dernier quand, à la fin du repas vers 22h40, le Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage Antilles-Guyane (CROSS AG) appelle pour une mission bien particulière.
 
Une personne de St. Barthélemy est dans un état d’urgence absolue à l'hôpital de Bruyn, mais l'antidote n’est pas disponible sur place. Comme il n’y a pas d’avion ni d'hélicoptère disponible, l’hôpital de Saint-Martin demande donc au CROSS d’engager un moyen nautique de la station SNSM de Saint-Martin pour apporter le médicament de toute urgence à Saint-Barthélemy.
Trois équipiers quittent immédiatement le restaurant pour préparer la "Rescue Star", en attendant le retour de la patronne et le SAMU qui doit apporter l’antidote. À 22h55 le semi-rigide quitte son poste d'amarrage de la Marina Fort Louis, avec quatre bénévoles à bord et un colis vital de médicaments.
La question du trajet se pose. Traverser le lagon de Simpsonbay à petite vitesse, avec des épaves de bateaux et des chenaux peu balisés, plus les trois passages sous les ponts, ralentirait beaucoup la mission. Il est donc décidé de partir en direction de Grand Case et de faire le tour de l'île par le nord.
Il y a 15 à 20 nœuds de vent et une houle de 1m50 à 2m. La "Rescue Star" fonce à 22-24 nœuds et l'équipage, trempé, arrive juste après minuit au port de Gustavia où le SAMU attend pour récupérer le carton et l’apporter aux urgences de l'hôpital de Bruyn.
A 0h20, la "Rescue Star" quitte le port de Gustavia et retrouve son poste d'amarrage de la marina Fort Louis à 1h25. Après rinçage du bateau et sa préparation pour un éventuel nouveau départ, les équipiers rentrent chez eux vers 2h du matin.
Les médecins des deux hôpitaux ont adressé leurs remerciements à la SNSM pour sa réactivité opérationnelle, qui a permis une stabilisation de l'état du patient jusqu'au lever du jour, puis son évacuation sanitaire par avion vers le service de réanimation du CHU de Guadeloupe.
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.