VIE LOCALE

VALERIE DENUX
VALERIE DENUX

Hôpital de Saint-Martin : 1 nouvelle direction pour 2 hôpitaux et 2 EHPAD

31 janvier 2020
La directrice de l’Agence Régionale de Santé Guadeloupe, Valérie Denux, l’a annoncé mercredi dernier lors de la réunion du Comité Territorial de la Santé : Marie-Antoinette Lampis est arrivée le 9 janvier dernier pour assurer la direction des deux hôpitaux de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy, mais aussi par intérim, celle des deux EHPAD des îles sœurs.

Après la période de placement sous « administration provisoire » de l’Etat, les centres hospitaliers de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy recouvrent une certaine part d’autonomie. La nouvelle directrice, Marie-Antoinette Lampis, devra toutefois scrupuleusement suivre la feuille de route laissée par les administrateurs pour que les finances et la gestion dans leur ensemble des deux établissements repartent sur de meilleures bases. Arrivée en début de ce mois, Mme Lampis, qui a quitté la direction d’un C.H de Toulon dans le département du Var, travaille pour l’heure à la constitution de son équipe de direction qui devra être constituée de deux adjoints et d’un attaché.
L’un des deux adjoints sera attaché aux deux hôpitaux, l’autre adjoint aura pour mission la direction des deux EHPAD des deux îles. Quant à l’attaché recruté, il sera appelé à être à demeure à Saint-Barthélemy pour diriger, sous la tutelle de la directrice Lampis, l’hôpital De Bruyn.
 
Santé mentale : deux projets spécifiques pour Saint-Barth et Saint-Martin
Cheval de bataille de l’actuelle ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, le sujet de la santé mentale a également été sur la table du Comité Territorial de Santé qui a eu lieu mercredi dernier. Les diagnostics et les problématiques étant différents sur les deux îles du Nord, le Projet Territorial de Santé Mentale (PTSM) devra comprendre deux sous-projets spécifiques et devra émerger prochainement. Les deux sous-projets devront ensuite être validés par le délégué ministériel à la Santé mentale et à la Psychiatrie, nommé en avril dernier par la ministre, le Professeur Franck Bellivier. Des arrêtés seront pris courant de ce début d’année pour la mise en œuvre de ces projets pluriannuels pour les trois prochaines années. L’addiction, les tentatives de suicide et toutes autres pathologies liées à la psychiatrie et à la psychologie seront intégrées dans ces projets.  
 
DENGUE : La phase épidémique enclenchée
Saint-Martin a recensé ces dernières semaines 600 cas évocateurs infectés par le virus de la dengue, dont 200 cas confirmés. Face à cette recrudescence du virus, l’ARS et la Préfecture ont décidé d’activer la phase épidémique. La directrice de l’ARS rappelle à la population que les gestes simples à accomplir individuellement chez soi (enlever tout objet susceptible de garder de l’eau stagnante) permettent de réduire considérablement la prolifération du moustique Aedes Aegypti, porteur du virus. Ce moustique qui se reproduit dans de l’eau stagnante est sédentaire et reste là où il est né. 
 
CORONAVIRUS
Un cinquième cas de coronavirus 2019-nCov a été confirmé en France, dans la soirée de mercredi 29 janvier, par les autorités de santé. Il s’agirait, selon la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn, de la fille de la quatrième victime détectée en France, premier pays en Europe à avoir été touché.
L'Organisation Mondiale de la Santé s’est à nouveau réunie hier pour déterminer si cette épidémie constitue ou non "une urgence de santé publique de portée internationale", a déclaré son directeur général.
Pour l’heure, l'essentiel des contaminations a eu lieu en Chine : 26 provinces de Chine continentale dont Hong-Kong et Macao déclarent des cas. Toutefois, une quinzaine d'autres pays ont confirmé des cas importés : Thaïlande, Japon (dont un cas de personne qui n'avait pourtant pas voyagé en Chine), République de Corée, Etats-Unis, Taïwan, Australie, Népal, Singapour, Vietnam, Malaisie, Sri Lanka, Canada, Finlande, Emirats Arabes Unis...
A Saint-Martin, une campagne de communication en français, en anglais, en espagnol et en chinois devrait être rapidement diffusée. La directrice de l’ARS demande à toute personne rentrée de Chine dans les 14 jours précédents, de ne pas se rendre à l’hôpital ni chez le médecin et de contacter directement le 15. 
 
 
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.