VIE LOCALE

De gauche à droite debout : Michel Sanz (inspecteur d'académie - directeur académique adjoint des services de l'éducation nationale de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin), Damien Combredet (responsable sport et société), Alain Pansiot-Villon (professeur d’EPS collège Mont des Accord, président UNSS). Assis : Andy Armongon (conseiller pédagogique et président USEP), Emmeline Ndongue, cheffe de projet éducation COJO Paris 2024.
De gauche à droite debout : Michel Sanz (inspecteur d'académie - directeur académique adjoint des services de l'éducation nationale de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin), Damien Combredet (responsable sport et société), Alain Pansiot-Villon (professeur d’EPS collège Mont des Accord, président UNSS). Assis : Andy Armongon (conseiller pédagogique et président USEP), Emmeline Ndongue, cheffe de projet éducation COJO Paris 2024.

Génération 2024 : les JO pour fédérer les jeunes autour du sport

17 septembre 2019
Une délégation du comité d'organisation des Jeux Olympiques de Paris 2024 était présente à Saint-Martin hier pour présenter le programme de sensibilisation des jeunes à travers le sport. Émmeline Ndongue, cheffe de projet Éducation COJO Paris 2024 et Damien Combredet, responsable Sport et Société avaient fait le déplacement pour exposer, lors de cette visite informelle, les valeurs véhiculées par le sport et les atouts de la pratique sportive.
 
 
Les Jeux Olympiques se vivent une fois dans une vie, dans un siècle. Profiter de l’engouement qu’ils suscitent pour laisser un héritage positif aux jeunes générations est l’objectif de cette démarche souhaitée par le Comité International Olympique. En amont des jeux qui se tiendront à Paris en juillet 2024 et des jeux paralympiques qui, eux, se dérouleront fin août-début septembre de cette même année, le souhait du comité d’organisation est d’ancrer le sport dans les mentalités et ce dans tous les domaines : éducation, santé, travail, environnement, etc… avec une stratégie innovante pour tendre à une neutralité carbone ou du moins compensée.
 
Lutter contre la sédentarité de la maternelle à l’université
 
L’objectif premier est de renforcer la place du sport dans la société. En effet, la sédentarité est désormais une cause de mortalité. L’OMS recommande la pratique d’une activité physique pendant une heure chaque jour. Si chaque enfant pratiquait assidument ne serait-ce qu’une demi-heure, depuis le plus jeune âge, il serait possible d’inverser la tendance. Aujourd’hui, les élèves des écoles primaires bénéficient de trois heures d’activités physique, les sixièmes de quatre heures d’éducation sportive mais à nouveau seulement trois heures pour les autres classes du collège. Pour le premier degré, il existe des outils pédagogiques, assez simple d’accès et d’utilisation, mais souvent méconnus. La présence de la délégation a donc pour but de les faire découvrir au corps enseignant. Il s’agit de développer des passerelles entre le monde scolaire et le mouvement sportif pour encourager l’activité physique chez les jeunes.
 
Le label génération 2024
 
Le comité de pilotage territorial sous l’autorité du recteur et du directeur régional de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale sélectionne les écoles de l’académie qui se sont portées volontaires pour recevoir la labellisation. La sélection s’effectue en fonction de la pertinence du projet éducatif et de sa conformité au cahier des charges. Un référent académique est en charge du suivi de la labellisation dans le premier et le second degré. La démarche s’inscrit sur une durée de trois ans afin de mettre en place le cahier des charges qui impose la participation aux événements promotionnels olympiques et paralympiques, l’accompagnement des sportifs de haut niveau et la mise à disposition des équipements sportifs existants au sein de l’établissement scolaire au profit des associations sportives locales.
Si les prochains JO sont prévus en métropole, les territoires ultramarin français ne doivent pas en être exclus. Tous recevront la visite d’une délégation. L’occasion pour les jeunes de rencontrer à chaque fois des athlètes. A Saint-Martin l’école Clair Saint-Maximin de Quartier d’Orléans et deux classes de sixième du collège Mont des Accords auront eu le bonheur d’échanger avec Émmeline Ndongue, athlète émérite et pivot de l’équipe de France de Basket-ball, cinq fois championne de France, championne d’Europe et médaille d’argent aux jeux olympiques de Londres !
IMG 2186

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.