VIE LOCALE

Dernier jour de la saison cyclonique !

Dernier jour de la saison cyclonique !

30 novembre 2021
Officiellement, le 30 novembre est le dernier jour de la saison cyclonique. Certes annoncée comme plus active que les moyennes constatées généralement en Atlantique par les principaux organismes mondiaux, dont le National Hurricane Center, cette saison 2021 restait tout de même sans commune mesure avec celle annoncée en 2020 qui est restée en la matière une année record dans la zone.
 
Et malgré une activité toujours dense, les ouragans majeurs formés nous ont fort heureusement épargnés.
Etaient ainsi prévus pour cette saison 2021, 17 phénomènes nommés et 8 ouragans dont 4 majeurs (catégorie minimum 3/5 sur l’échelle internationale de Saffir-Simpson).
La saison a démarré tôt avec dès le 22 mai la formation de la tempête tropicale Ana, au nord-est des Bermudes. A la suite, le début de la saison a été relativement clément, et le premier ouragan, Elsa, s’est développé début juillet. Puis, après un mois sans activité, les cyclones se sont succédé rapidement durant les mois d'août (6) et septembre (9), avec les premiers ouragans majeurs qui se sont formés, dont Ida qui a frappé la Louisiane le 29 août, en catégorie 4, le 29 août, date du 16e anniversaire du terrible passage de l’ouragan Katrina sur La Nouvelle-Orléans. Ida a fait de très importants dégâts et nombreux décès sur le sud et l'est des États-Unis, ainsi que dans l'extrême est du Canada.
À la fin septembre, l'ouragan Sam a dépassé en intensité Ida mais est toujours resté en mer jusqu'à sa transition en tempête extratropicale bien au large de Terre-Neuve le 5 octobre. Après un hiatus de plus de 3 semaines, la tempête subtropicale Wanda est apparue le 31 octobre, épuisant la liste de noms pour la seconde année consécutive. Cette dernière est devenue tempête tropicale le lendemain et a erré au large des Açores jusqu'au 7 novembre. La saison officielle 2021 est ainsi close et aura causé environ 70 milliards $US (2021) de dommages et la mort de plus de 150 personnes. Une saison qui aura fort heureusement épargné l’Arc Antillais.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.