VIE LOCALE

Abolition de l’esclavage : la date du 28 Mai serait retenue

Abolition de l’esclavage : la date du 28 Mai serait retenue

14 mai 2018

Alors que le Président du Comité national pour la mémoire et l'histoire de l'esclavage, Frédéric Régent, a adressé aux préfets et recteurs concernés une circulaire signée par les Ministres de l’Intérieur, de l’Education nationale, de la Culture et des Outre-mer permettant les commémorations autour de la mémoire de l’esclavage le 28 mai à Saint-Martin, aucune communication officielle n’a pour l’heure localement circulé précisant si cette année, la date de commémoration serait le 27 ou le 28 mai.

On a encore en mémoire le cafouillage de l’année dernière à ce sujet. En effet, jusqu’alors, la date de commémoration de l’esclavage à Saint-Martin était la même qu’en Guadeloupe, soit le 27 mai. Or, des recherches historiques, notamment celles menées par l’historienne Danielle Jeffry, ont permis de mettre à jour qu'à Saint-Martin, l'abolition de l'esclavage avait été proclamée le 28 mai, et non pas le 27 mai. Une délibération territoriale avait alors été prise dans ce sens en novembre 2015 et devait être entérinée par un décret ministériel.

Lequel décret a été promulgué en août 2016, mais avec une erreur de date pour Saint-Martin, fixant au 28 mars la date de commémoration ! Face à cette erreur, et dans l’attente d’un nouveau décret venant la corriger, la commémoration de l’abolition de l’esclavage avait eu lieu en 2017 toujours le 27 mai. Dans son allocution, le président Gibbs alors fraîchement élu avait pourtant indiqué que ce devrait être la dernière année, le décret devant être modifié prochainement. Toutefois, à ce jour, nous en sommes toujours au même point…

Une circulaire qui rajoute à la confusion

Sauf que la circulaire signée par les Ministres cités ci-dessus vient rajouter à la confusion puisqu’elle précise que « pour Saint-Martin, en accord avec la Collectivité territoriale, il sera possible de célébrer le 28 et non le 27 mai, conformément à la délibération du Conseil territorial du 5 novembre 2015, qui n’a pu s’inscrire dans le Code du travail, en raison d’une erreur matérielle ».

Flou pour le monde économique

Cette année, le 27 mai sera un dimanche. Férié ou pas, c’est un jour de repos. En revanche, le 28 mai tombant un lundi, le monde du travail ne sait toujours pas à moins de deux semaines de l’événement, si cette journée sera chômée ou pas… Du côté de la préfecture, on nous affirme travailler sur le sujet… Du côté de la Collectivité, sans que cela ne soit encore officiel, on nous informait que pour cette année, la commémoration de l'abolition de l'esclavage serait bien célébrée le lundi 28 mai. Wait and see! 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.