VIE LOCALE

28 mai, une commémoration historique emplie d’émotions à la Plantation Mont Vernon

28 mai, une commémoration historique emplie d’émotions à la Plantation Mont Vernon

01 juin 2021
La Collectivité de Saint-Martin et son service Culture ont organisé une matinée commémorative à l'ancienne Plantation Mont Vernon, ce samedi 28 mai, lieu historique hautement symbolique, où la mémoire des esclaves reste très présente.
 
La commémoration de ce 173e anniversaire de l’abolition de l’esclavage s’est déroulée samedi matin à la Plantation Mont-Vernon. Le programme a débuté par l’hymne de Saint-Martin au steel pan, suivi de la diffusion du film "La Plantation Mont Vernon à travers le temps", réalisé par nos confrères de IOTV avec le service Culture de la Collectivité, et les mots de Carole Tondu et Christophe Henocq. Un plongeon dans l'histoire de cette plantation et son ancienne sucrerie, constructions historiques de la partie française.
Les mots de la Première vice-présidente Valérie Damaseau, du Président Daniel Gibbs et du Préfet Serge Gouteyron, ont ensuite résonné dans ce lieu historique, rappelant ô combien cette période de l'histoire a été traumatisante pour nos populations caribéennes.
Le Président Gibbs a insisté sur deux mots d’importance, "deux idées qui aident à comprendre le Monde, et souvent à le changer : La Mémoire et la Liberté."
Et d'ajouter que la mémoire est essentielle pour nous, Français d’Outre-mer, Caribéens, Saint-Martinois. Dédaigner le devoir de mémoire, c’est accepter l’oubli. Oubli de nous-mêmes. Oubli de notre identité. Mais aussi, oubli par les autres, souvent. Oubli par notre Mère Patrie, parfois.
Le président a ensuite évoqué la Liberté : "Nous autres, populations d’Outre-mer, savons à quel point la Liberté est précieuse. Chèrement acquise, la Liberté se conquiert. Et, une fois obtenue, il faut la préserver avec force, constance et ferveur.".
Et de conclure : "En ce jour symbolique, réfléchissons donc, ensemble et dans un esprit résolument républicain, au sens et à la portée du mot « Liberté ».
Et veillons, en citoyens vigilants et responsables, à ce que la reconduction des régimes juridiques d’exception ne devienne pas, subrepticement, progressivement, un chemin vers la servitude…".
Après le traditionnel dépôt de gerbes au pied de l’ancienne bâtisse, une visite de la Plantation, animée par Christophe Henocq, a permis aux personnalités présentes de se remémorer l'histoire de ce petit bout de terre, racheté par la Collectivité, il y a quelques années, dans l'objectif de réhabiliter la bâtisse de maître grâce au fonds Bern, et d'y construire un projet éducatif et culturel qui devrait voir le jour ces prochaines années.
La manifestation s'est achevée avec les présentations culturelles des élèves du périscolaire de Saint-Martin et de la chorale de Natisha Hanson. Des enfants talentueux, très applaudis, alors qu'ils ont retracé avec authenticité l'histoire caribéenne à la période de l'esclavage. Ils ont dévoilé tout leur talent d'orateur et de chanteur pour le plus grand plaisir de l'assistance.
Remerciements spéciaux à Cedric Benjamin et Elio Coquillas pour leur émouvante interprétation de La Marseillaise aux instruments traditionnels, le steel pan, le Gwo Ka et le Conch blowing (le son est émis en soufflant dans le coquillage du lambi).
Un grand bravo à celles et ceux qui se sont mobilisés pour cette commémoration historique. Merci à nos homologues de Sint Maarten, notamment le Prime minister par intérim Deputy J. Doran et sa délégation, présents lors de la cérémonie.
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.