TOURISME

Sint Maarten et Saint-Martin :  une seule et même destination

Sint Maarten et Saint-Martin : une seule et même destination

14 septembre 2018

Seule porte d’entrée internationale pour notre destination, l’aéroport de Juliana organisait lundi, en ce lieu symbolique d'Oyster Bay, proche de la frontière, une conférence de presse qui se voulait être un état des lieux de la situation touristique globale sur l’ensemble de l’ile. Au-delà du point sur les infrastructures hôtelières, portuaires et aéroportuaires pour la prochaine saison, il était question également de faire le bilan des actions communes, passées ou à venir, qui entérinent une collaboration à moyen terme entre Sint Maarten et Saint-Martin en matière de communication.

Tous les acteurs majeurs de l’économie touristique étaient présents à l’hôtel Oyster Bay Resort : le ministre du tourisme de Sint-Maarten, Stuart Johnson, Valérie Damaseau, vice-présidente de la Collectivité et Présidente de l’Office de Tourisme de Saint-Martin, les deux offices de tourisme représentés par leurs directrices, May-Ling Chun et Aida Weinum, les représentants de l’aéroport de Grand Case, du port de Sint-Maarten, des chambres de commerce et des associations d’hôteliers et Monsieur Daryanani, Directeur financier de l’aéroport de Juliana, à l’initiative de cette réunion. Ce dernier, a expliqué la nécessité, un an et cinq jours après le cyclone, de la mise en place de cette plateforme entre tous les professionnels pour que la destination redevienne ce qu’elle était, notant avec un trait d’humour qu’Irma ne s’était pas arrêté à la frontière et qu’il convenait d’en faire de même !

LES DEUX AÉROPORTS TOUJOURS EN TRAVAUX

La date limite de fin des travaux pour l’aéroport Princess Juliana est fixée au premier trimestre 2020. Un délai qui peut sembler long mais qui s’explique par le fait que le toit a dû être entièrement repensé afin d’améliorer son étanchéité et sa capacité à supporter des vents très violents. En attendant, l’accueil des passagers, qui a chuté de 50% par rapport à l’année dernière, se fera dans un hall provisoire. Mais d’ores et déjà, les compagnies aériennes habituelles font leur retour, quatre nouvelles arrivent et d’ici octobre, environ 310 vols par semaine seront programmés (394 avant Irma). 
A Grand Case, le nouvel hangar devrait être terminé d’ici décembre. L’aéroport a d’ores et déjà recruté 17 personnes supplémentaires, passant ses effectifs totaux à 40 employés. 

UNE CAPACITÉ HÔTELIÈRE RÉDUITE

Côté hollandais 24 hôtels ont fermé, 7 devraient rouvrir d’ici la fin de l’année et 45 en cours de travaux ouvriront en 2019. A ce jour, 34 seulement ont la capacité d’accueillir des touristes. L’objectif fixé est une capacité de 2160 chambres d’ici fin 2018 et de 2726 dès le premier trimestre 2019, chiffres auxquels il convient d’ajouter les 75 villas en location, soit au total 70% de la capacité d’avant Irma.
Sur la partie française, l’association des hôteliers prévoit une capacité de seulement 1034 chambres d’ici la fin de l’année avec la réouverture à Orient Bay de la Plantation le 15 octobre, de l’Esméralda le 1er novembre, de La Playa en décembre, à Grand Case de l’Esplanade début novembre et du Grand Case Beach Club mi-novembre et enfin aux Terres Basses de la Samana le 10 décembre.

LA SURVIE DE SAINT-MARTIN PASSE PAR SINT MAARTEN

La partie française de Saint-Martin est dépendante de l’aéroport international et des bateaux de croisières. Se relever économiquement, seule, est une utopie et la collaboration avec la partie hollandaise semble plus que jamais nécessaire pour renouer avec la venue des touristes. La volonté des deux parties est donc de vendre une seule et même destination. Le protocole de collaboration a été établi et plusieurs actions conjointes ont été menées. Les prochains rendez-vous sont d’ores et déjà programmés en septembre : Top Résa à Paris, ABAV Expo au Brésil et International Tourism Fair of Latin America en Argentine ; le Bénélux, le Canada, les Etats-Unis et l’Amérique Latine étant les marchés sur lesquels la promotion et le marketing seront concentrés.
De son côté, l’Office de Tourisme de Saint-Martin lancera un appel d’offre d’ici la fin de l’année pour recruter une agence de relations publiques. L’objectif est de faire venir à Saint-Martin journalistes et bloggeurs, des relais d’opinion importants pour redorer le blason de Saint-Martin … espérons qu’ils aient un œil plus objectif et professionnel que nos derniers visiteurs journalistes !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.