TOURISME

Quatorzaine imposée  pour les saint-martinois désireux de se rendre en Guadeloupe

Quatorzaine imposée pour les saint-martinois désireux de se rendre en Guadeloupe

05 juin 2020
Le décret du 31 mai, dans ses articles 24 et 25, pose les conditions du principe de la quatorzaine comme suit : « Une mesure de mise en quarantaine ou de placement et maintien en isolement peut être prescrite à l'entrée sur le territoire national ou à l'arrivée en Corse ou dans l'une des collectivités mentionnées à l'article 72-3 de la Constitution, pour toute personne ayant séjourné, au cours du mois précédant cette entrée ou cette arrivée, dans une zone de circulation de l'infection définie par arrêté du ministre chargé de la santé.
 
Le préfet territorialement compétent est habilité à prescrire la mise en quarantaine ou le placement et le maintien en isolement, dans les conditions prévues aux articles dédiés dans le code de la santé publique : Des personnes arrivant sur le territoire d'une collectivité mentionnée à l'article 72-3 de la Constitution depuis le reste du territoire national ou l'étranger ; Des personnes arrivant sur le territoire métropolitain depuis l'étranger présentant des symptômes d'infection au covid-19 ».
Un article laissant toute latitude aux préfets des Collectivités concernées de mettre en place cette quatorzaine, ou pas.
 
Seuls les martiniquais peuvent entrer sans restriction en Guadeloupe
 
Ce que n’a pas manqué de faire le préfet de Guadeloupe qui, le 2 juin dernier, prenait un arrêté stipulant qu’à compter du 2 juin, toute personne entrant par voie aérienne sur le territoire de la Guadeloupe, est soumise à une quatorzaine, quelle que soit sa provenance, y-compris des départements et régions de France classées en zones vertes. Des dispositions qui, outre de ne pas s’appliquer aux voyageurs en transit, aux personnels soignants et aux agents privés ou publics participant à la gestion de la crise, n’interdisent pas non plus l’entrée des voyageurs en provenance de la Martinique.
Le préfet Gustin motive cet arrêté par la récente recrudescence du nombre de cas détectés de Covid-19 sur le territoire guadeloupéen, soit 7 cas en plus détectés entre le 18 mai et le 31 mai, et dont la totalité des nouveaux cas identifiés concernent des passagers aériens en provenance d’un vol transatlantique ou en provenance de Guyane.
Pourtant classé en vert, le territoire de Saint-Martin reste donc contraint à la quatorzaine et les résidents qui souhaiteraient se rendre dans l’île voisine sont toujours pour l’heure restreints par la mesure de quatorzaine. Un nouveau coup dur pour les acteurs de l’île qui escomptent sur le tourisme régional pour une reprise des affaires.
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.