TOURISME

Il est revenu le Temps des Cerises …

Il est revenu le Temps des Cerises …

03 décembre 2018
Dernier né des hôtels de Grand Case, le Temps des Cerises, ouvert en décembre 2015, n’avait eu que le temps de deux saisons pour se faire une réputation, mais avait réussi ce pari. Après six mois de travaux, il a rouvert ses portes ce weekend.

Situé face à la mer sur la plage de Grand Case, l’hôtel n’a pas été épargné par Irma qui a littéralement réduit à néant le premier étage. Au rez-de-chaussée, le système des terrasses amovibles qui se soulèvent pour se rabattre sur les bâtiments en protégeant les volets anticycloniques a heureusement permis d’éviter le pire. L’hôtel a cependant été entièrement refait, à l’identique, afin de retrouver l’ambiance décontractée mais chic qui a séduit la clientèle dès son ouverture.
La troisième saison s’annonce donc sous les meilleurs auspices pour le Temps des Cerises qui affiche d’ores et déjà un taux de remplissage de 75% et un planning complet sur la période de décembre à février. Les clients de la première heure attendaient cette réouverture avec impatience et n’ont pas attendu pour réserver … car ll'hôtel ne compte que huit chambres ! 

UNE ATMOSPHÈRE NATURE DANS L’AIR DU TEMPS

Les clients sont en effet nombreux à vouloir profiter de ce cadre d’exception où tout est fait pour se sentir en osmose avec la nature et où tout a été pensé pour que rien n’altère la vue et les sens. Les balustrades, en verre, semblent inexistantes et permettent de jouir d’une vue imprenable sur la baie de Grand Case depuis chaque chambre. Le service irréprochable assuré de 8h à 22h, voire plus, par une équipe aux petits soins, la plage privée et ses 40 transats, l’élégance de la déco à la française … tout contribue à rendre le lieu très attachant.
Les locaux quant à eux peuvent profiter de ce cadre d’exception pour le déjeuner ou le dîner au restaurant de l’hôtel qui lui aussi vient de rouvrir ce week-end. Le lieu est enchanteur et la carte alléchante. En prime, tous les vendredis soir, un apéro Karma est organisé sur la plage de 18h à 21h avec concert reggae et le samedi soir, la soirée langoustes promet un dîner inoubliable.

LE GROUPE GESTWILD, UNE HISTOIRE DE FAMILLE

Il y a quatre ans, Frédéric Wild a souhaité changer de vie entrainant avec lui huit membres de sa famille. Ensemble, ils ont parcouru les Antilles pour trouver le lieu idéal. Après trois semaines de pérégrinations, Saint-Martin est apparu comme une évidence. Aujourd’hui si certains sont repartis, le groupe fonctionne toujours sur ces bases familiales et contribue de manière significative à l’économie de la partie française. 
Le restaurant l’Oasis ouvert seulement trois mois après Irma, puis plus récemment l’épicerie Bred & Butter, ont permis de redonner vie à Oyster Pond. La Baie Orientale a retrouvé son animation avec la réouverture début novembre du Petit Casino, du Yellow Sub et du Macaron. A Hope Estate, Totem Wine propose une nouvelle offre de vins aux amateurs depuis le 20 novembre dernier. 
A Grand Case outre le Temps des Cerises, l’emblématique Pressoir va pouvoir renaître à partir de fin décembre. Enfin, un nouveau projet, avec une société de Quad, en location libre à la journée, au week-end, à la semaine ou au mois devrait voir le jour dans le courant de l’année prochaine. Un nouveau dynamisme souffle assurément sur Saint-Martin !

Le-Temps-des-Cerises-1-(AB).jpg

Toute l’équipe du Temps des Cerises encadrée par Olivier le responsable du restaurant (à gauche) et Marine, responsable de l’hôtel (à droite).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.