Accueil

Surf : La Saint-Martinoise Maud Le Car sacrée Championne de France

Surf : La Saint-Martinoise Maud Le Car sacrée Championne de France

31 octobre 2023

Raflant son troisième titre de championne de France, dont deux consécutifs, notre surfeuse gloire locale, aujourd’hui trentenaire, s’est imposée une fois encore devant les plus jeunes espoirs de la discipline.

La 59e édition du championnat de France de surf qui s’est déroulée sur la plage iconique de Biarritz ce dimanche 29 octobre, a encore du compter sur les exploits de Maud Le Car, qui a su conserver son rang et remporter ainsi son 3e titre de championne de France.

« La championne de France en titre a tenu son rang en s'imposant une nouvelle fois dans cette finale des Championnats de France de surf 2023 by Banque Populaire après son titre de l’an passé. Et comme l’année dernière, Maud a su montrer à la jeune génération qu’il faudra encore compter sur elle pour leur rendre la tâche plus difficile. Dans l’arène de la Grande Plage, sous une pluie battante et dans des conditions plus que solides (2m-2m50), la surfeuse de Saint-Martin n’a laissé que des miettes aux plus jeunes. Sarah Leiceaga (2e), Tya Zebrowski (3e) et Hina Conradi (4e) n’ont pas démérité mais l’expérience a parlé. Avec un 6,17 pts et un 4,83 pts, Maud n’a laissé aucune chance à ses jeunes collègues et s’adjuge un 3e titre de championne de France, le 2e d'affilée.

Tôt le matin, Maud avait idéalement lancé sa compétition en signant un 7,83 pts dans la toute première série de la journée, l‘une des plus belles vagues scorées chez les femmes. Dans l’arène biarrote, la surfeuse de Saint-Martin s’est régalée toute la journée, fracassant toutes les gauches et les droites qui lui sont passées sous les pieds. Savoureux et mérité ! », est-il écrit sur le site officiel de la fédération française de surf.

MAUD LE CAR DÉDIE UNE FOIS ENCORE SON TITRE À SAINT-MARTIN ET À LA GUADELOUPE

Pour mémoire, Maud a débuté le surf à l’âge de 12 ans à Saint- Martin, et est devenue surfeuse professionnelle depuis une dizaine d’années, après avoir intégré l’équipe de France depuis qu’elle est junior.

Pour cette année encore, et sans jamais oublier d’où elle vient, Maud a dédié son titre de championne à Saint-Martin et à la Guadeloupe, montrant ainsi que « même en venant d’une petite île, tout est possible ». A noter que les îles de ce côté de l’Atlantique ont été à la fête pour cette 59e édition du championnat, le martiniquais Maël Laborde s’est imposé chez les hommes, devenant le premier Martiniquais à devenir champion de France de la discipline.     

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.