SPORTS

La sélection saint-martinoise s’incline à Grenade

La sélection saint-martinoise s’incline à Grenade

22 novembre 2018
Dans le cadre de la Ligue des Nations Concacaf, une compétition qualificative pour la Gold Cup 2019, la sélection senior de Saint-Martin a rencontré, le vendredi 16 novembre, la sélection de Grenade. Un déplacement qui n’a pas permis à une équipe saint-martinoise plus que motivée de s’imposer. A la fin de la rencontre, la marque était de 5 à 2 au tableau d’affichage en faveur de Grenade.
Sur le fait que Grenade batte la sélection de Saint-Martin, « c’était plus ou moins logique », explique l’entraîneur David Baltase, « ça reste une nation beaucoup plus en avance et nettement plus forte que nous ». Un entraîneur qui assure que l’équipe a fait quand même un bon match en comparaison aux matches précédents, notamment contre Saint-Kitts, qui les avait atomisés avec 10 buts à 0. « On prend encore des buts évitables. Des buts où l’on affiche une certaine naïveté », estime le coach qui considère que l’équipe peut prendre moins de buts et doit pouvoir mieux anticiper. Un axe sur lequel la sélection doit travailler.
Grenade ouvrira la marque au bout d’un quart d’heure de jeu, suite à une erreur grossière de la défense. Un second but suivra à la 21e minute et un troisième juste avant la pause, à la 40e minute. Une confortable avance qui sera réduite à la 45e minute par un but d’Ylaire Joaquim à la suite d’une action collective.
La sélection de Saint-Martin revient des vestiaires avec la ferme intention de donner du fil à retordre aux Grenadiens. Les saint-martinois se font à nouveau surprendre à la 49e minute. Un second but de Danilo Cocks redonne espoir à la sélection de Saint-Martin. « On marque deux buts. On revient à quatre à deux. On a une balle de 4 à 3, donc on peut revenir dans la partie », assure David Baltase. Les espoirs seront totalement anéantis lorsque Grenade inscrit un 5e but peu avant la fin de la rencontre.
« Du point de vue statistique, on n’est pas trop mal. On fait quasiment jeu égal avec Grenade, mais il nous manque encore de l’efficacité dans les deux surfaces. Derrière, on n’est pas assez solide, efficace, et puis devant, sur les occasions que l’on a de marquer, on peut convertir plus ». A la suite du match un sentiment mitigé domine chez l’entraîneur, « puisque ce n’est pas un déshonneur de perdre à Grenade. Maintenant on a l’ambition de faire mieux et de progresser dans cette compétition ». La prochaine rencontre aura lieu le 25 mars 2019, toujours à Anguilla, et ce sera contre nos voisins de Sint-Maarten.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.