SOCIETE

Une rentrée encore perturbée par le mouvement de la CTOS

Une rentrée encore perturbée par le mouvement de la CTOS

11 mars 2019
Le conflit qui dure depuis le 30 janvier dernier n’a toujours pas trouvé son issue favorable. Des interventions de médiation sont toujours en cours. Les agents en grève qui avaient investi le hall d’entrée de l’Hôtel de la Collectivité le jour du déroulement du Conseil territorial en séance plénière, n’ont toutefois pas fait de vagues. L’école qui a repris hier est encore perturbée avec les services de cantine et de périscolaire qui ne sont pas totalement opérationnels.

En ouverture du dernier Conseil territorial, le président Gibbs a réaffirmé une situation budgétaire trop tendue, tant au niveau de la COM qu’à celui de la CTOS pour envisager l’embauche des 75 personnes concernées par le conflit : «  Je peux comprendre la frustration et les inquiétudes mais la situation budgétaire de la Collectivité et de la CTOS nous interdit de répondre favorablement à la principale revendication du syndicat : l’embauche des personnes ayant travaillé à la CTOS ». Et d’assurer que des pistes pour replacer ces personnels étaient engagées : « Le refus d’embaucher ces personnes n’a pas été notre seule réponse. Nous nous sommes en effet immédiatement rapprochés de Pôle emploi et des représentants de l’Education nationale afin que les 75 personnes concernées bénéficient d’un suivi personnalisé pour un retour rapide à l’emploi en bénéficiant d’une centaine d’offres d’emploi à pourvoir et de formations rémunérées ».

MÉDIATIONS

Après qu’une demande de médiation auprès du président du tribunal administratif ait été faite, un avocat a été missionné pour une première médiation tenue fin février, mais sans succès. Les échanges ont été houleux et le président Gibbs a dénoncé « la violence de certains échanges et les menaces faites envers des élus de la République ». Une seconde tentative de médiation doit avoir lieu cette semaine. 

ECOLES PERTURBÉES

« La Caisse Territoriale des Œuvres Scolaires de Saint-Martin (CTOS) tient à informer les parents dont les enfants sont inscrits à la cantine scolaire et au temps périscolaire que malgré tous les efforts et les demandes répétées de suspension de la grève du personnel entamée le 30 janvier dernier, le conflit est toujours en cours, même si certains grévistes ont repris le travail. La cantine et l’accueil périscolaire seront encore perturbés », indique un communiqué de la CTOS, sa présidente Pascale Alix Laborde regrettant que « qu’à ce stade aucun accord n’ait pu être trouvé de sorte à permettre la reprise du fonctionnement habituel et du travail pour les grévistes. Toutes les propositions de la Collectivité et de la CTOS visant à satisfaire les revendications des grévistes ont été rejetées et les tentatives de conciliation avec le syndicat UTC-UGTG ont jusqu’ici échoué ». Des négociations qui sont toujours en cours, maintenant le dialogue social entre les deux parties. Une deuxième médiation aura lieu cette semaine dans le but de trouver une porte de sortie à ce conflit.
Pour minimiser les perturbations, La CTOS envisage la possibilité de mobiliser des enseignants volontaires pour accueillir les élèves à la pause méridienne. Des informations seront précisées prochainement. La CTOS indique encore que pour connaître les informations relatives aux établissements scolaires, les parents doivent contacter la direction de l’établissement concerné.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.