SOCIETE

Une recherche mystérieuse pour la SNSM

Une recherche mystérieuse pour la SNSM

30 novembre 2018
Dimanche dernier, vers 20 heures, à l’heure où la plupart de nos équipiers sont en famille, les téléphones sonnent : Le CROSSAG (Centre de Recherche et des Opérations de Secours et de Sauvetage des Antilles-Guyane) lance un signal d’alerte pour une urgence en mer. Quatre équipiers de la SNSM se retrouvent rapidement à la station SNSM et embarquent sur le semi-rigide "Rescue Star".

Un témoin (et sa compagne) auraient appelés la Police d'Anguilla à 18h43 pour signaler pas moins de 4 tirs de fusée de détresse en mer, observés depuis leur position sur la plage à Cove Bay. Ils expliquent avoir vu des feux de navigation, une blanche "en tête de mât" et une verte, quand soudainement ils voient d'abord une, puis rapidement 3 autres fusées de détresse, puis les feux de navigation s’éteindre brusquement. Ils supposent qu'il s'agit d'un voilier qui fait route depuis Saint-Martin - peut-être vers les Iles Vierges – et qui se trouverait en détresse. Contactée, la Police d’Anguilla envoie ... une patrouille terrestre... n’ayant pas de navires disponibles. 
Ce n'est que plus d'une heure plus tard, vers 20 h, que la Police alerte le CROSSAG qui mandate alors plusieurs moyens pour aller investiguer sur zone. 
En plus de notre équipe de la Rescue Star, le Sea Rescue de Sint Maarten ainsi qu'un bateau privé, le "tender" d'un megayacht ancré devant la Baie de Marigot, participent à la recherche. L'hélicoptère de la Guadeloupe arrive en renfort sur zone vers 23 h... mais ne trouve rien non plus…  Personne à l'eau, aucun signe d'huile, de débris, rien qui flotte… 
Les témoins qui sont restés sur la plage tentent de nous aider en nous dirigeant vers la direction où ils ont vu ce "voilier" couler. En vain ! Au bout de plusieurs heures de recherches infructueuses le CROSS nous demande d’abandonner. 
La Rescue Star revient à quai à 1h15 du matin et nos équipiers rentrent chez eux, fatigués et inquiets, car ne rien trouver est parfois pire…  Au petit matin un avion de recherche Falcon 250 survole la zone très étendue, mais il ne trouve aucun signe de détresse. Rien à signaler. Les recherches sont terminées mais tout cela reste un mystère et il est demandé à toute personne ayant des informations supplémentaires concernant cette disparition, de contacter le CROSSAG au 196 (depuis la partie française) ou le 0696 709292 ou la SNSM de Saint Martin au 0690767500. Merci d'avance !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.