SOCIETE

Un vaccin contre la dengue

Un vaccin contre la dengue

07 janvier 2019

Chaque année, près de 400 millions de personnes dans le monde sont infestées par le virus de la dengue. Au cours des cinquante dernières années, les zones touchées ont été multipliées par trente, passant de dix pays à plus de 128.

Il n'existait jusqu’à présent aucun traitement spécifique pour lutter contre ce fléau, du à un virus transmis par le moustique Aedes. En octobre dernier, le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l'Agence européenne des médicaments (EMA) a rendu un avis positif sur l'utilisation d’un vaccin préventif, le Dengvaxi. En décembre, Sanofi-Pasteur recevait l'autorisation de le commercialiser en France. Déjà autorisé dans une vingtaine de pays, le Dengvaxia est un vaccin ciblant les sérotypes un à quatre. Son efficacité a été évaluée par trente-et-un essais cliniques, soit près de 41 000 participants âgés de 9 mois à 60 ans. Cependant, il avait fait l’objet d’une polémique en 2017 et une campagne de vaccination aux Philippines avait dû être interrompue, car il était soupçonné d'être à l'origine de cas sévères chez les personnes n’ayant jamais été en contact avec le virus. 
C’est pourquoi le vaccin sera exclusivement administré aux personnes ayant d’ores et déjà été infectées par le virus (maladie avérée et constatée par un médecin) et, dans un premier temps, seulement pour la tranche d’âge de patients de 9 à 45 ans. La commercialisation de ce nouveau vaccin devrait concerner prioritairement, en 2019, les pays endémiques, dont les Antilles françaises.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.