SOCIETE

Paul Guibert, directeur territorial ARS Guadeloupe, Vincent Berton, préfet délégué et Marie-Antoinette Lampis,  directrice de l'hôpital, lors d'un point presse "sanitaire" convoqué mercredi.
Paul Guibert, directeur territorial ARS Guadeloupe, Vincent Berton, préfet délégué et Marie-Antoinette Lampis, directrice de l'hôpital, lors d'un point presse "sanitaire" convoqué mercredi.

Reprise de l’épidémie Covid : pas alarmant, mais préoccupant

15 juillet 2022
Premier point sanitaire pour le Préfet Vincent Berton et retour des masques en Préfecture … les premiers signes d’une reprise de l’épidémie qui, si pour l’instant a un impact sanitaire limité, doit faire prendre conscience à la population d’agir en citoyens responsables pour éviter le retour des mesures drastiques.
L’épidémie est repartie à la hausse depuis six semaines. Le taux de positivé qui était alors situé entre 3 et 4% est désormais de 12% à Saint-Martin et de 16,3% à Saint-Barthélemy. Pour Paul Guibert, directeur territorial de l’ARS, cela implique de remettre à l’ordre du jour les gestes barrières quelque peu oubliés.
Pour le moment, l’hôpital, du fait de symptômes moins graves plus apparentés à une forme de grippe qu’à des détresses respiratoires, n’est pas saturé. Deux à trois patients sont hospitalisés chaque jour. Cependant, Marie Lampis, directrice du Centre Hospitalier Louis Constant Fleming rappelle que le nombre de lits est limité, et que le personnel de l’hôpital est lui aussi touché. La semaine dernière c’était un anesthésiste qui était malade et cette semaine deux médecins revenus de métropole sont à leur tour en arrêt maladie. Cela a pour conséquence une désorganisation des services.
Le pass sanitaire reste donc exigé pour toute visite à l’hôpital ou à l’Ehpad et est recommandé dans tous les autres lieux, clos, où il y a beaucoup de promiscuité.
Le Préfet rappelle que chacun doit en avoir conscience et faire un acte citoyen pour protéger les personnes vulnérables et son entourage, en évitant les effusions, en se faisant dépister en cas de symptômes et en respectant la période d’isolement requise en cas de positivité.
A ce jour à Saint-Martin 51% de la population a reçu une première dose de vaccin, 48% deux doses et 23% la dose de rappel selon les estimations de Santé Publique France. A Saint-Barth c’est 99% de la population qui a reçu une dose, 96% deux doses et 65% disposent du pass vaccinal complet.
La campagne de vaccination se poursuit à l’hôpital mais également chez les médecins et dans les pharmacies. Les vaccins Moderna et Pfizzer sont toujours injectés et pour les réfractaires aux vaccins à ARN messager, le vaccin Novavax (vaccin classique fabriqué à partir des protéines du virus) est désormais disponible sur l’île. Bientôt d’autres alternatives, en cours d’agréments, devraient être proposés. A ce jour le Covid-19 a tué 64 personnes à Saint-Martin et 6 personnes à Saint-Barthélemy.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.