SOCIETE

Préavis de grève générale et illimitée : Désolidarisation de 3 syndicats sur 7

Préavis de grève générale et illimitée : Désolidarisation de 3 syndicats sur 7

08 avril 2019
Le préavis de grève générale et illimitée déposé le 3 avril dernier en préfecture et adressé à de nombreuses instances publiques mais aussi privées, pour une grève à compter de jeudi prochain, s’inscrivait au nom de sept syndicats. Toutefois, seuls quatre syndicats ont apposé leur signature : SUD PTT GWA, Soualiga United Collectif, SPEG et UGTG. Les trois autres se sont inscrits en faux.

 

Un mouvement de grève qui pourrait être moins général que prévu initialement. Effectivement, les trois syndicats pourtant indiqués dans le préavis déposé mais non signataires en bas du document ont fait savoir tour à tour leur position. Dès vendredi dernier, la CGTG adressait un communiqué de presse indiquant « La CGTG affirme qu’elle n’est pas signataire de cet appel » et rappelle que selon ses principes « tout appel à la grève passe par la consultation à travers ses instances et surtout pas l’accord de ses mandants par un vote et surtout pas une préparation. A aucun moment nous n’avons réuni nos camarades de Saint-Martin pour discuter, a fortiori pour entériner une éventuelle participation ou pas à la grève du 11 avril 2019 ». Et de conclure : « Pour ces raisons, la CGTG n’appelle pas à la grève le 11 avril 2019 ». L’UNSA adressait également un communiqué, notant que « si nous reconnaissons l’utilité et l’importance de s’unir pour faire avancer les problématiques et les revendications de notre société, nous regrettons toutefois le manque de concertation et dénonçons l’utilisation de notre entité "UNSA" sans notre approbation ». Quant au syndicat FO, son secrétaire général de Guadeloupe précisait que « les camarades de Saint-Martin ont décidé de ne pas signer ce préavis ». 

PLUS DE PRÉCISIONS AUJOURD’HUI

Ce nouveau mouvement aurait pris naissance suite au conflit mené par la CTOS, dont les négociations n’ont pas permis d’obtenir un accord aux principales revendications. Une grève également alimentée par les nombreux dysfonctionnements observés dans le cadre de la reconstruction et la réhabilitation des établissements scolaires, et beaucoup craignent que la situation ne soit pas améliorée pour la prochaine rentrée scolaire. De même, à travers Soualiga United Collectif, ce sont les règles d’urbanisme qui devraient être édictées à la suite de la sortie du nouveau Plan de Prévention des Risques Naturels (PPRN), qui seront en ligne de mire des manifestants.  Nous serons en mesure de communiquer plus d’informations sur cette grève générale qui se profile pour jeudi, les syndicats signataires envisagent de tenir une conférence de presse ce jour, mardi 9 avril. Nous relaierons les informations sur le site Internet www.le97150.fr et également sur la page Facebook du journal.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.