SOCIETE

Sylvain Nicolas, capitaine de la PAF, Grégoire Pierre-Dessaux, directeur de cabinet,  Sylvie Feucher, Préfète déléguée de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, Jean-Luc Lennon Procureur  de la République, Stephan Basso commandant de la gendarmerie, Yves Paillard vice-procureur de la République.
Sylvain Nicolas, capitaine de la PAF, Grégoire Pierre-Dessaux, directeur de cabinet, Sylvie Feucher, Préfète déléguée de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, Jean-Luc Lennon Procureur de la République, Stephan Basso commandant de la gendarmerie, Yves Paillard vice-procureur de la République.

Les services de l’état mobilisés pour la sécurité

06 septembre 2019
Mardi, les services de l’État tenaient leur état-major de sécurité, à l’issu duquel un point presse a permis d’aborder les principaux sujets gérés par les services en question, à savoir: la sécurité sur les routes, l’immigration, les vols, les violences intrafamiliales, l’urbanisme … Beaucoup de dossiers qui ont pour objectif commun la sécurité des saint-martinois.
 
Bonne entente entre les différents services, malgré les changements de l’été. En effet, ce deuxième rendez-vous de l’année s’est tenu en présence du nouveau procureur de la République, Jean-Luc Lennon, qui a pris ses fonctions au parquet de Basse-Terre le 3 juin et du nouveau commandant de la gendarmerie depuis le 1er août, Stefan Basso. L’occasion de faire un état des lieux sur les huit premiers mois de l’année et d’annoncer les actions à venir.
 
Contrôles routiers renforcés
 
L’accidentologie liée aux deux roues est la préoccupation principale de la gendarmerie. Pour mémoire, sur les huit décès constatés cette année, cinq concernent des conducteurs de deux-roues. Les comportements à risques, les engins sur motorisés, etc, seront les premiers ciblés. D’ores et déjà plus de 300 deux roues ont été saisis et 80 détruits, ce qui devient très dissuasif pour les contrevenants. Mais les autres usagers de la route n’y échapperont pas. Après une période de tolérance, les voitures vont être aussi dans le collimateur car deux ans après Irma le parc automobile doit revenir à des standards acceptables. Idem pour les poids lourds, trop souvent en surcharge. 1700 contrôles ont été mis en place depuis le début de l’année (1540 en 2018). « La phase de répression va devoir s’imposer à un moment donné » selon les propos mêmes de la Préfète, même si les opérations de prévention vont se poursuivre avec une campagne de communication propre à Saint-Martin basée sur le témoignage des victimes ou des auteurs d’accidents et, dans les écoles, avec l’acquisition d’une piste (en cours de financement).
 
Travail dissimulé et fraudes
 
Parmi les missions de la PAF, figure en tête de liste le contrôle des personnes : 140 641 contrôles de passagers en huit mois à l’aéroport de Grand Case, 225 119 à la gare maritime de Marigot auxquels il convient d’ajouter les 45 contrôles opérés dans les avions à Juliana en collaboration avec la police néerlandaise. Sur les 353 étrangers en situation irrégulière (308 en 2018 à la même période), 11 ont fait l’objet d’une non-admission et 64 ont dû quitter le territoire. Une augmentation assez nette, avec toujours un flux principal en provenance de Haïti ou de la République Dominicaine mais gonflé désormais par de nouveaux venus du Venezuela. En parallèle, 28 procédures d’emplois d’étrangers sans titre de travail et 26 pour faux et usage de faux (papiers, bénéficiaires RSA, …) ont été engagées. La PAF intervient aussi dans les contrôles COTAF, le dernier en date étant celui de la BO, mais d’autres devraient suivre et à terme toutes les entreprises seront contrôlées.
 
Violences physiques et morales
 
Au cœur de l’actualité, les violences faites aux femmes figurent aussi parmi les préoccupations du parquet. Le procureur souhaite en effet qu’une unité médico-judiciaire soit installée à Saint-Martin pour recevoir les victimes, mais aussi déterminer les ITT de manière plus cohérente, car c’est un point important dans la qualification de l’infraction. 101 plaintes de femmes ont été enregistrées cette année (128 en 2018). Une baisse sensible enregistrée également de manière plus globale sur les violences intrafamiliales (-22%).
 
Et aussi …
 
Les vols de véhicules, en augmentation, nécessiteront une collaboration plus rapprochée avec la police néerlandaise, car la quasi-totalité des voitures volées se retrouvent, quand elles le sont, côté hollandais. Or, si la collaboration fonctionne plutôt bien entre les deux parquets, les priorités de la justice néerlandaise sont les agressions et infractions graves, beaucoup moins fréquentes côté français.
Les services de l’état entendent bien se pencher également sur la problématique des bus et des taxis soumis à la concurrence déloyale des « gipsys » même si le sujet est complexe aux vues des autorisations sectorisées accordées, ou encore sur les garages clandestins dont les stocks impactent l’environnement.
Qui dit sécurité, dit aussi urbanisme, un sujet épineux « qui devrait être une compétence régalienne confiée à l’état, car on ne peut être juge et partie » selon le procureur de la République et dont les premiers dossiers seront à l’ordre du jour du tribunal dès ce mois-ci … affaires à suivre !
 
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.