SOCIETE

Les habitants de Saint-Louis toujours en veille

Les habitants de Saint-Louis toujours en veille

26 mai 2018

Suite au projet de construction d’un lotissement de 48 logements à Saint-Louis, dont le permis de construire a été délivré en janvier dernier à la société Le Privé, la population du quartier de Saint-Louis montait au créneau dès le mois de février et parvenait à faire stopper ledit projet, en saisissant le tribunal administratif et en recueillant près de 300 signatures dans une pétition adressée aux autorités locales.

Pour informer des suites de l’affaire et des résultats obtenus dans ce bras de fer, le Country side Committe et l'Association St-Louis/Rambaud Héritage organisent une rencontre en lieu et place du projet de construction, ce samedi 26 mai à 15 heures « En début d’année 2018, les habitants de Saint-Louis ont découvert avec stupeur un panneau annonçant la construction d’un complexe immobilier privé de 48 logements.

Cette construction en plein champ s’étend sur une superficie 7294 m² et s’élèvera à une hauteur de 5,52 m. Le village de St-Louis également connu sous le nom de « Free-Town » village traditionnel et havre de paix qui aujourd’hui comme les villages de Rambaud Colombier Cripple-Gate et Frairs-Bay sont le creuset du Saint-Martin d’antan.

Nos ancêtres se sont réfugiés ici, soit après s’être échappés des plantations, soit après en avoir été libérés. Ce dernier village authentique de l’ile est en passe de disparaitre au profit du béton. Outre, cette perte d’authenticité, c’est tout un mode de vie « country-side » qui risque de disparaitre. Les habitants de ces quartiers veulent préserver leur qualité de vie et s’opposent énergiquement à ce projet, comme en témoignent les 300 signataires de la pétition.

Il faut aussi se rendre compte, qu’au-delà de la destruction d’un paysage, c’est l’ile entière qui sera impactée par ce projet. En effet, la population sera victime d’un allongement de l’embouteillage sur l’axe Marigot -Grand Case aux heures de pointe », indique le communiqué de Country side Committee. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.