SOCIETE

Le dialogue est renoué entre la représentation locale de l'Etat et l'exécutif local. Le travail relatif au PPRN se fait en parfaite concertation entre les deux autorités avec pour seul objectif commun: la reconstruction de l'île et la préparation de l'avenir dans l'intérêt des populations et de l'activité.
Le dialogue est renoué entre la représentation locale de l'Etat et l'exécutif local. Le travail relatif au PPRN se fait en parfaite concertation entre les deux autorités avec pour seul objectif commun: la reconstruction de l'île et la préparation de l'avenir dans l'intérêt des populations et de l'activité.

Le nouveau PPRN devra être validé en août prochain

16 avril 2021
Un nouveau compte à rebours est lancé. Dans un contexte apaisé et serein, le préfet délégué Gouteyron et le président Gibbs ont présenté en conférence de presse en ce début de semaine le calendrier pour la mise en œuvre du nouveau PPRN. Marquant une forte volonté de travailler en concertation avec la population et les différentes instances concernées, les autorités ont programmé des réunions publiques dans les quartiers qui auront cours tout le mois de mai (lire le calendrier en encadré).
 
« Le travail n’a jamais cessé ; des réunions mensuelles ont eu lieu entre les équipes techniques pour faire évoluer le document en prenant en compte les recommandations et les préconisations émises par le rapport Lacroix » ont assuré le préfet Gouteyron et le président Gibbs. Ainsi, courant août prochain, le nouveau PPRN permettant d’optimiser la protection des habitants en cas d’événements climatiques et également de permettre de débloquer des situations de reconstruction ou encore de projets, devra être validé. Pour ce faire, le préfet Gouteyron souhaite une large concertation avec la population, avec une explication pédagogique poussée : « Le PPRN 2019 ne sera plus. Pour le PPRN 2021, on ira dans tous les quartiers, autant de fois que nécessaire, pour expliquer les choses et que les dispositions soient bien comprises par tous. Les documents qui ont été présentés préalablement étaient trop techniques…
Les documents que nous allons présenter à la population seront compréhensibles par tous et formulés en français et en anglais, voire même en espagnol. Mais notre devoir à tous est d’avoir un document qui sera la base de travail pour en premier lieu protéger les populations et par ailleurs permettre au territoire de se reconstruire et de construire l’avenir. Aujourd’hui tout est figé… », a insisté le préfet Gouteyron.
 
« Le PPRN 2021 ne sera pas un variant du PPRN 2019 »
 
« Le rapport Lacroix est une base de travail solide pour nous permettre d’élaborer ce nouveau PPRN ; Ces travaux répondent à la population qui a manifesté avec raison son droit de vivre selon les us et coutumes du territoire. La Collectivité est pleinement associée à l’élaboration de ce nouveau PPRN qui ne sera en aucun cas un variant du PPRN 2019 », a quant à lui précisé Daniel Gibbs. Le lancement physique des travaux est programmé le 29 avril prochain, avec une présentation par le préfet des axes du projet aux élus du territoire. Outre les réunions publiques dans les quartiers, à raison de deux réunions minimum par quartier, des réunions de concertation auront également lieu avec les collèges du CESC et avec les « personnes de l’art » (CAUE, association des architectes de Saint-Martin, bureaux d'études qui ont travaillé en post-Irma).
Après la phase des travaux de rédaction du règlement du PPRN en juin, l’enquête publique aura lieu entre le 7 et le 20 juin prochains. Puis, la rédaction du nouveau PPRN devra être effective le 25 juillet et le PPRN devra être validé au plus tard le 15 août.
 
Calendrier des réunions publiques dans les quartiers :
Grand Case : mardi 4 mai et jeudi 20 mai, à 18h au Lycée Robert Weinum
Quartier d’Orléans : Jeudi 6 mai et mardi 25 mai, à 18h, au Collège de Quartier d’Orléans
Marigot : Mardi 11 mai et jeudi 27 mai, à 18 h, au Lycée professionnel de Concordia
Sandy Ground : Mardi 18 mai et mardi 1er juin, à 18h, à l’école Jérôme Beaupère
 
Le préfet Gouteyron a dit : « Reconstructions possibles en zone à risques ; pas d’expropriation »
« Suivant les préconisations du rapport Lacroix, les reconstructions et les réhabilitations seront autorisées dans les zones à risques de submersion, des dispositions seront prises pour diminuer la vulnérabilité des habitants de ces habitations en cas de risques climatiques. C’est une question de bon sens ! Nos missions sont de protéger les populations, et non pas de leur imposer de déménager. Et pour aller où ? Dans le cas de reconstruction ou de réhabilitation d’habitations dans les zones à risques, nous nous assurerons que les précautions nécessaires sont prises en cas d’aléas: présence d’une pièce de sécurité située au-dessus de la marque de submersion marine et d’un abri cyclonique à proximité. Selon le rapport Lacroix, seules quelque 25 habitations sont concernées. Les études de ces dossiers se feront au cas par cas. En revanche, le PPRN 2021 n’autorisera pas de nouvelles constructions dans ces zones, car il ne faut pas rajouter dans ces zones de la population qui pourrait se trouver en situation de danger. Les nouvelles constructions devront se faire dans des nouveaux lieux non vulnérables aux risques ».
 
La question des friches hôtelières
Huit friches hôtelières sont recensées et sont pour l’heure en attente du déblocage de la situation pour envisager des projets (La Belle Créole, Happy Bay, le Club Orient…). De grands groupes hôteliers seraient susceptibles d’être intéressés pour des développements de projets. Des projets d’ampleur qui permettraient de booster l’économie de l’île.
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.