SOCIETE

Collectivité et Etat en symbiose sur la préparation de la prochaine saison.
Collectivité et Etat en symbiose sur la préparation de la prochaine saison.

La Fondation EDF remet un chèque de 155 500 euros à la COM à la Collectivité

20 avril 2018

Au lendemain du passage de l’ouragan Irma, EDF Archipel Guadeloupe a été sur tous les fronts. D’abord pour rétablir dans les délais les plus brefs l’électricité aux clients de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy, ensuite pour aider ses salariés des deux îles sinistrées à se rétablir dans leur vie. Enfin, en sollicitant sa Fondation afin de mettre en place des actions de mécénat envers les populations sinistrées.

« La solidarité est dans notre ADN », déclarait Sylvain Vidal, le Directeur d’EDF Archipel Guadeloupe, lors de ses propos liminaires dans le cadre de la remise d’un chèque de 155 500 euros à la 2ème vice-présidente de la Collectivité, en charge du Pôle Solidarité et Familles, Annick Pétrus. Et de continuer : « Au-delà des missions qui sont les nôtres, celles d’avoir pu rétablir l’électricité environ cinq semaines après la catastrophe sur les deux îles pour nos clients qui étaient encore en mesure d’être rétablis, nous travaillons en partenariat avec les deux Collectivités pour reconstruire les réseaux électriques, les rendre plus résilients par leur enfouissement en souterrain.
Un programme qui devrait s’étaler sur trois ans. Parallèlement, et face à l’ampleur de la catastrophe, la Fondation EDF nous a rejoints pour mettre en place une action de mécénat en faveur des populations sinistrées».

Signature d’une convention de mécénat

Ainsi, près de 200 000 euros ont-ils été collectés par la Fondation EDF auprès de l’ensemble des salariés du groupe EDF France. Une opération de solidarité nationale à laquelle plus de 4500 salariés d’EDF ont contribué.
Sur cette somme collectée, un chèque de 155 500 euros était  remis à la 3e vice-présidente de la Collectivité, Annick Petrus par la secrétaire générale de la Fondation EDF, Emmanuelle Mercier. « Nous avons souhaité poser un cadre légal pour la redistribution de ces fonds  en créant une convention de mécénat entre nos deux parties », expliquait Annick Petrus.
Deux volets ont été retenus : l’aide aux personnes les plus précaires et l’accompagnement de projets en faveur de la jeunesse.  

Des sommes consacrées aux personnes vulnérables et à la jeunesse

Concernant le volet d’aide aux personnes, 50 000 euros seront consacrés à la restauration et la reconstruction de la toiture d’une cinquantaine de familles identifiées par la Collectivité comme très vulnérables (personnes âgées, personnes handicapées et personne en extrême difficulté). 100 000 euros seront distribués à d’autres personnes, environ une centaine, sous forme de bons d’achat de biens en électroménager.
Pour les actions envers la jeunesse, la Fondation et la Collectivité ont décidé de consacrer 40 000 euros pour rééquiper en matériel informatique huit établissements scolaires, permettant ainsi la remise en activité de quatre classes bilingues. De même, une enveloppe de 15 000 euros sera destinée à un appel à projets sportifs et culturels lancé auprès des associations.  
Le Pôle Solidarité et Familles de la Collectivité, sous l’égide de sa DGA, Corinne Helary Planchon, et de la directrice de l’inclusion sociale, Evelyne Ratchel-Jacob, est chargé de la bonne mise en œuvre de cette convention de mécénat.  
A noter que sur les 200 000 euros collectés, 42 000 sont prévus d’être remis à la Collectivité de Saint-Barthélemy  au profit de ses habitants toujours sinistrés.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.