SOCIETE

Séance de dépistage du diabète vendredi dernier dans le hall du centre hospitalier Louis-Constant Fleming.
Séance de dépistage du diabète vendredi dernier dans le hall du centre hospitalier Louis-Constant Fleming.

Diabète : Saint-Martin Santé sur tous les fronts

06 juin 2017

L’association Saint-Martin Santé qui se bat au quotidien pour accompagner les personnes atteintes du diabète et les conduire sur la voie de l’autonomie, profitait de la Semaine nationale de prévention de cette maladie, et organisait vendredi matin un dépistage de la maladie, dans le hall de l’hôpital Louis-Constant Fleming, à Concordia.

Outre les séances de dépistage, l’occasion était également donnée aux  personnes souffrant du  diabète de venir échanger avec les professionnels de santé, infirmières et médecin en diabétologie. « Car l’objectif de l’association Saint-Martin Santé réside dans un accompagnement au plus proche du patient afin qu’il réapprenne à vivre en toute autonomie. Mais également d’apprendre à se nourrir en conséquence et sans frustration », indique Chantale Thibaut, infirmière et Présidente de Saint-Martin Santé.  
« A Saint-Martin, le nombre de personnes atteintes du diabète est important. Les moyennes dépassent celles recensées  sur le territoire national, explique le docteur Famy, diabétologue. Pour développer la maladie, il y a au départ des prédispositions génétiques. Mais ici, sous nos latitudes, la maladie est accentuée par une mauvaise alimentation, trop sucrée, trop riche. Si les prédispositions génétiques ne sont pas contrôlables, en revanche l’alimentation peut l’être. Le stress, également peut être un facteur favorable au développement de la maladie. C’est pourquoi le travail réalisé par Saint-Martin Santé est très important. Car plus on parlera de la maladie et mieux les personnes qui ont des prédispositions pourront éviter son développement». Avec Saint-Martin Santé, les personnes atteintes du diabète peuvent échanger, pratiquer des activités physiques, suivre des cours de cuisine, de diététique.
A noter que les ateliers sont réalisés en plusieurs langues, en fonction du public. Un détail qui n’en est pas un pour Chantale Thibaut, pour qui « il est vraiment important de pouvoir être à la disposition de tous, et que la langue parlée ne soit pas un frein pour se soigner ». Et dans la même logique, pour la matinée de dépistage de vendredi dernier à l’hôpital, Chantale Thibaut avait fait appel à trois jeunes lycéennes de la classe de 1ère A.S.S.P. (Soins et Services à la Personne), Beidry, Blandine et Christiane. Toutes trois parlant anglais, espagnol, français et créole, afin de pouvoir communiquer sans frein de langage avec toutes les personnes susceptibles de se faire dépister au diabète.

Parmi les personnes venues rencontrer Saint-Martin Santé ce vendredi matin, Christine, 61 ans, témoigne :
Mon médecin traitant et ma pédicure m’ont conseillée de venir rencontrer l’association Saint-Martin Santé. Je suis diabétique depuis longtemps, et jusqu’à l’année dernière, un traitement à base de comprimés à prendre oralement suffisait. Je me suis installée à Saint-Martin en 2015 suite au décès de mon mari, pour me rapprocher d’une partie de ma famille installée ici. Et mon diabète a évolué, je suis maintenant sous insuline, et je dois me « piquer » plusieurs fois par jour. Je veux arriver à vivre normalement, et surtout apprendre à cuisiner et à me nourrir convenablement en fonction de mon diabète.  Et je vais suivre les cours de cuisine, de diététique et également d’autres ateliers  que propose l’association ».

Du 2 au 9 juin 2017 : Semaine nationale de prévention du diabète
En collaboration avec la Fédération française des diabétiques, l’association Saint-Martin Santé organise les 2, 6 et 9 juin la Semaine nationale de prévention du diabète. Le but de cet événement est de prévenir, sensibiliser à la maladie et de vivre équilibré.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.