SOCIETE

Des chiens en liberté déciment les animaux du quartier

Des chiens en liberté déciment les animaux du quartier

06 novembre 2020
Depuis plusieurs jours des faits de tueries d’animaux nous sont rapportés. Après avoir déjà tué en début de semaine des chèvres d’une exploitation agricole de Cul de Sac, des chiens en liberté se sont introduits dans l’école « Le Jardin des Pitchouns », à Mont Vernon 1 et s’en sont pris aux animaux de sa ferme pédagogique.
 
Bilan, deux poules tuées et un grand stress pour les chats, lapins et autres tortues. Alors que les deux chiens n’en étaient pas à leur premier coup d’essai, la directrice de l’école maternelle a décidé de porter plainte à la gendarmerie.
« Heureusement que je suis arrivée tôt ce matin-là et surtout à temps pour chasser les deux chiens qui s’étaient introduits dans l’école pour poursuivre et tuer les animaux de notre mini-ferme pédagogique. Ils ont tué deux poules. Ce sont les poules des enfants. Chaque matin, nos élèves, quand ils arrivent à l'école, passent dire bonjour aux animaux, ils vont ramasser les œufs dans les petits poulaillers. C'est tout un rituel», nous confie la directrice qui nous a contactés et a décidé ce matin-là de ne pas ouvrir l’école afin que les enfants ne voient pas le spectacle déplorable laissé par les deux chiens. « Il faut que cela cesse. C’est d’une école dont on parle. Les chiens auraient tout aussi bien pu pénétrer dans l’enceinte de l’établissement pendant les heures de présence des enfants, et les auraient forcément bousculés dangereusement en courant après leurs proies. Deux chiens pas nécessairement hargneux envers les humains, mais livrés à eux-mêmes car laissés en liberté par leur propriétaire qui réside dans le quartier, ils adoptent rapidement un comportement de meute et deviennent incontrôlables » » continue la directrice de l’école qui a décidé cette fois-ci d’aller porter plainte à la gendarmerie.
 
Une pétition en cours
 
Le message qu’elle a posté sur la page Facebook de son école a par ailleurs délié les langues des habitants du quartier qui ont, pour la plupart, eu aussi des démêlés avec ces chiens et leur propriétaire. Qui des chats, qui des chiens, qui des chèvres… Parmi ces commentaires, certains envisagent même d’abattre les chiens coupables. Au total le post publié sur la page Facebook de l’école maternelle Le Jardin des Pitchouns a reçu près d’une centaine de commentaires, incitant la directrice de l'école à organiser une pétition. Elle invite donc celles et ceux dont les animaux domestiques auraient été victimes de ces chiens dans le quartier à venir signer cette pétition dimanche matin, au cours de l’exposition des petits producteurs qui aura lieu dans l’enceinte de son école.
 
Comportements responsables et solutions concrètes : un vœu pieux ?
 
Par ailleurs, dans ce même quartier, une jeune fille en scooter a été accidentée en ce début de semaine alors qu'elle tentait d’éviter un chiot qui était sur la route. Le chiot est mort sur le coup, quant à la jeune conductrice du scooter, elle a été transportée blessée à l’hôpital. Entre chiens errants qui prolifèrent à la vitesse grand V, propriétaires de chiens non responsables qui laissent leurs compagnons divaguer seuls sur les routes, ne les stérilisent pas ni ne les identifient et les abandonnent au premier coup dur de la vie, le monde canin est en train de devenir un grave problème sur l’île. Les associations locales de protection des animaux oeuvrent presque jour et nuit pour cette cause, mais ne s’en sortiront pas seules. Il va bien falloir à un moment donné et urgemment que la Collectivité prenne le problème à bras le corps !
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.