SOCIETE

CTOS, une pièce en combien d’actes ?

CTOS, une pièce en combien d’actes ?

14 février 2019
Les agents en grève de la CTOS ont entamé mercredi leur troisième semaine de contestation. Et la tension grandissante est palpable de jour en jour. Un véritable bras de fer est engagé entre les parties, aucune n’ayant pour l’heure l’intention de plier.

Après les négociations échouées avec les élus de la Collectivité, vendredi de la semaine dernière et le point de situation fait le samedi matin par le Président Gibbs et une partie de son équipe, précisant à nouveau l'incapacité financière absolue de la CTOS de procéder à de nouvelles embauches, les agents en colère montaient le ton des mardi matin, à l'aube. Ils obstruaient une nouvelle fois tous accès à l'Hôtel de la Collectivité. Les forces de l’ordre ont été appelées à intervenir et c’est de manière musclée que les entrées de la Collectivité ont été dégagées. 
Nicole Javois, secrétaire de la section Saint-Martin du syndicat UTC-UGTG nous informait que sa section syndicale avait demandé une nouvelle audience de médiation avec la Préfète Feucher pour le lendemain, mercredi. Et annonçait fermement : « tant que nous n’obtiendrons pas les arrêtés de nomination des 16 agents qui étaient auparavant en CDD, nous ne bougerons pas et le mouvement ne fera que se renforcer ».
Une délégation syndicale était donc reçue pour la seconde fois mercredi matin par la préfète. Nicole Javois nous indiquait que « cette réunion n’avait rien donné, que tout était toujours au point mort et qu’ils allaient continuer le mouvement ». Dès mercredi après-midi, les grévistes investissaient le hall d’entrée de l’Hôtel de la Collectivité et entonnaient chants et scandaient leurs revendications au rythme des tambours qui les accompagnaient. Dans la matinée d’hier, jeudi, les manifestants entamaient une nouvelle marche dans Marigot qui a duré jusqu’à midi, entre l’Hôtel de la Collectivité et le rond-point d’Agrément, provoquant de nouvelles importantes perturbations de la circulation routière.  Un mouvement dont les actes semblent se succéder avec une montée en puissance.

NICOLE JAVOIS.jpg

Nicole Javois, secrétaire de la section Saint-Martin UTC-UGTG annonce que le mouvement ne cessera pas tant que les arrêtés de nomination des 16 agents n'auront pas été pris.

51868813_1016555925181393_3248405597007118336_n.jpg

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.