SOCIETE

Assises du Social et de l’Insertion : Une semaine d’échanges et de discussions avec la population

Assises du Social et de l’Insertion : Une semaine d’échanges et de discussions avec la population

21 février 2020
Ouvertes officiellement mardi dernier, les assises du social et de l’insertion se sont poursuivies toute la semaine. La dernière réunion publique dans les quartiers se tient ce soir, à Quartier d’Orléans, à partir de 18 heures sur le parking du terrain de basket.
 
Organisées pour la première fois sur l’île, les Assises du Social dont la première phase d’échanges avec la population se clôture ce soir à Quartier d’Orléans, ont pris la couleur de la démocratie participative. Une consultation populaire survenue alors que la Collectivité a pris la teneur de la détresse sociale qui sévit dans les quartiers de l’île, suite aux événements de décembre dernier. Des Assises encadrées et animées par la 3e vice-présidente en charge du Pôle social et familial, Annick Pétrus, accompagnée de sa Directrice Générale Adjointe, Mme Marrien. Des techniciens du social, Erika Sennoj (Ingénieurs Sociale) et Frederick Dumesnil (médiateur social et d’insertion) spécialement venus à Saint-Martin pour l’occasion, ont également accompagné tout au long de cette semaine les échanges avec la population et les différents services concernés (CAF, Pôle Emploi, …).
 
Libérer la parole, sans tabous
 
Des réunions publiques qui se sont tenues à Sandy Ground, à Concordia, à Grand Case et la dernière se tient ce soir à Quartier d’Orléans, dont les objectifs étaient de libérer la parole, sans tabous ni retenues et dont les échanges ont parfois été houleux et tendus, mais aussi constructifs. Car le souhait affiché de la Collectivité est de construire de nouveaux projets de Politiques publiques du social, en ayant entendu et écouté la population, pris attache des manquements existants dans chacun des quartiers. Des temps d’échange qui ont mis en exergue l’absence criante d’infrastructures et d’activités pour la jeunesse, les aînés et la population toute entière : des parcs et aires de jeux, des lieux de lecture publique, les transports publics, des associations sportives et culturelles, un terrain pour les sports mécaniques … Tous des facteurs de création de lien social et de construction de la jeunesse. Des défaillances passées, imputables tant aux différentes mandatures qui se sont succédé ces dernières décennies, qu’à l’Etat, et dont les conséquences imparables sont la détresse sociale, une délinquance et la pauvreté qui s’étalent aujourd’hui au grand jour.
Le pôle social de la Collectivité et les acteurs sociaux ont joué le jeu et ont pris note de l’ensemble des demandes et des doléances collectées pendant ces réunions publiques.
 
Définir la feuille de route des futures politiques publiques
 
A l’issue de cette première étape, le 12 mars prochain, l’ensemble des directions de la Collectivité, de l’Etat, des associations d’insertion sociales se réuniront en présence du secrétaire d’Etat à la pauvreté. Et courant du mois d’avril, les travaux de ces Assises seront restitués par la présentation d’un Livre Blanc et du pacte territorial social et solidaire. En clair, la Collectivité s’est engagée à définir la feuille de route de ses politiques publiques sociales à venir, en se basant sur les besoins réels et exprimés par la population au cours de ces différentes réunions de quartier. Un bémol peut-être, la population dans son ensemble et surtout les jeunes, ont été peu nombreux à participer à ces réunions où la parole était pourtant laissée libre.
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.