SINT MAARTEN

Sint Maarten : La GEBE dans la tourmente

Sint Maarten : La GEBE dans la tourmente

30 août 2022
Piratés en mars dernier, les systèmes informatiques de la GEBE, société fournisseur d’eau et d’électricité pour le sud de l’île, peinent à revenir à la normale, impactant considérablement les finances de la société. Les factures n’ont plus été éditées depuis quatre mois et une faible communication a été émise à l’endroit des abonnés pour les orienter dans le paiement de leur consommation.
Une assemblée générale des actionnaires s’est tenue le 19 août dernier et le Conseil des Ministres, représentant de l’actionnaire, a exhorté vendredi dernier le conseil d'administration de surveillance de la société GEBE à affecter une équipe de gestion de crise dans les meilleurs délais. La première ministre Silvera Jacobs a également demandé à la population abonnée à se rendre dans les locaux de la GEBE, à Philipsburg, avant le 1er septembre, afin de prendre les dispositions nécessaires relatives à leur situation. Un communiqué de la première ministre de Sint Maarten diffusé en fin de semaine indiquait : « Au cours de cette semaine, il était de plus en plus nécessaire de s'assurer que l'entreprise répondait correctement aux préoccupations du public concernant les problèmes de facturation ainsi que les mesures prises pour garantir la stabilité financière de N.V. GEBE (…)». Et de poursuivre : « Je suis prête à revenir au Parlement avec des réponses dans une semaine, mais je dois faire des déclarations aujourd'hui car nos citoyens ne devraient plus avoir à attendre que leurs craintes soient apaisées ».
 
Se rapprocher de la GEBE avant le 1er septembre
 
Le Conseil de Surveillance a préalablement désigné un gérant par intérim pour assurer la continuité du fonctionnement de la société, dans l’attente du rétablissement du nouveau gérant nommé, actuellement empêché pour raison de santé. La ministre Jacobs a également précisé qu’une enquête sur les événements des derniers mois avait été diligentée. Enfin, le Conseil des Ministres a demandé au Conseil de surveillance de la GEBE de fournir une communication appropriée à l’endroit des abonnés, avant le lundi 29 août. La ministre Jacobs a insisté sur le fait que cette communication aurait dû être mise à la disposition du public depuis le mois de mars dernier. A la suite, la GEBE a posté sur sa page Facebook quatre infographies représentant 4 cas de figure (abonnés ayant reçu une facture en septembre, abonnés ayant reçu une facture mais qu’ils contestent, abonnés n’ayant pas reçu de facture, nouvel abonné), ainsi que des numéros de téléphone : Lignes fixes : 1 721 546 1100/ 546 1160 - WhatsApp : 1 721 588 3117. Les abonnés sont vivement invités à se rapprocher des services de la GEBE avant le jeudi 1er septembre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.