SINT MAARTEN

La partie hollandaise s’inquiète de la situation

La partie hollandaise s’inquiète de la situation

15 avril 2019
La grève de la partie française de l’île inquiète les autorités de Sint Maarten et particulièrement le ministre du Tourisme, Stuart Johnson, qui invite les touristes et les résidents à être vigilants s’ils se trouvent à proximité de toute manifestation.

 

Le ministre a contacté le président Daniel Gibbs et la première vice-présidente, Valérie Damaseau, pour discuter de la situation. Stuart Johnson a déclaré que sa principale préoccupation, en particulier lors des manifestations prévues, était la sécurité des visiteurs et de la population, tout en précisant que « dans une société démocratique, le peuple a le droit et, parfois même, l’obligation de manifester pacifiquement pour exprimer son insatisfaction, si la situation l’exige (…) Cela doit toujours être fait dans le respect de la sécurité de la population et des biens ».
Stuart Johnson, qui est également responsable des affaires économiques, considère qu’en tenant compte du climat économique difficile, il faut s’assurer que les actions sont menées de manière responsable. S’il affirme comprendre parfaitement la nécessité pour la population d’être entendue, Johnson avertit que toutes les parties concernées doivent prendre en compte tout impact négatif qui pourrait entraver les efforts de redressement de l’île.
En ce qui concerne la venue de visiteurs sur le territoire et les séjours en partie française, le ministre indique que cela retient toute l’attention de son ministère et encourage les fournisseurs de services de faire preuve de la plus grande vigilance lors de la mise en œuvre de leurs différents services. Il incite également les touristes à être prudents pour éviter les rassemblements et les lieux où ont lieu des manifestations.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.