SINT MAARTEN

Divulgation d’informations : Le gouvernement de  Sint-Maarten porte plainte

Divulgation d’informations : Le gouvernement de Sint-Maarten porte plainte

15 avril 2019
Le 4 avril 2019, la Première ministre de Sint Maarten, Leona Romeo Marlin, avec l’approbation du Conseil des ministres, a déposé une plainte officielle auprès du « Landsrecherche », les détectives nationaux, pour la fuite d’informations qui ont été divulguées le 2 avril dernier.

La Première ministre considère que ce type de divulgation d’informations est contraire à l’éthique et peut causer des dommages irréparables pour la réhabilitation du terminal principal de l’aéroport international Princess Juliana (PJIA), ainsi que pour l’ensemble de l’économie de Sint-Maarten. Des agissements qui ne sont pas tolérés par le gouvernement de la partie hollandaise qui fera tout son possible pour que l’auteur des fuites soit identifié et poursuivi. Romeo Marlin a également déclaré que trop d’obstacles, au cours de l’année écoulée, ont mis à mal l’aéroport et l’économie du pays et ont fait perdre un temps précieux.
Par ailleurs, les négociations sur le financement de l’aéroport se poursuivent entre les différents partenaires. La semaine dernière, une délégation du gouvernement de Sint Maarten et de PJIA s’est réunie avec les créanciers afin de rétablir le niveau de confiance. L’autre objectif de cette réunion était d’examiner le projet de l’aéroport et du gouvernement de Sint Maarten pour financer la reconstruction et la réhabilitation de l’aéroport PJIA, avec le soutien de la Banque Mondiale (BM), de la Banque Européenne d’Investissement (BEI) et du gouvernement des Pays-Bas.
Il y a quelques mois le Conseil des ministres avait approuvé la proposition d’assistance financière à destination de l’aéroport de la part de la BM et de la BEI, pour un montant de 50 millions d’US$, versé au gouvernement de Sint Maarten, et un prêt supplémentaire de la BEI du même montant qui sera disponible sous forme de prêt. Peu de temps après, le gouvernement de Sint-Maarten avait négocié, avec le gouvernement des Pays-Bas, un prêt-relais de 15 millions d’US$ pour faire face aux dépenses de fonctionnement, et notamment le paiement des salaires des employés.
Le Conseil des ministres a souligné l’importance d’une confiance totale dans les discussions avec les représentants obligataires de l’aéroport. Leona Romeo Marlin a rajouté qu’il est nécessaire de convenir d’une approche commune et mutuellement acceptable pour financer la reconstruction complète de l’aéroport, aussi cette confidentialité doit être respectée à tout moment.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.